Intégrée à la flotte de Dubaï Taxi Fleet, la Mirai doit permettre d’évaluer la pertinence de la technologie hydrogène.

Pour RTA (Roads and Transport Authority), l’autorité en charge des transports à Dubaï, il s’agit à la fois d’évaluer les performances du véhicule et de recueillir les avis des conducteurs et des usagers. Un test qui fait suite à l’ouverture d’une première station à hydrogène opérée par Air Liquide au mois d’octobre.

En 2008, Dubaï avait déjà été l’une des premières villes de la région à expérimenter la technologie hybride avec une flotte de 800 taxis. A l’époque, les tests avaient pu démontrer une économie de carburant et de CO2 de l’ordre de 30 %. D’ici à 2021, RTA prévoit de convertir la moitié des taxis à l’hybride, soit 4750 véhicules.

Taxi : premiers tests pour la Toyota Mirai à Dubaï
5 (100%) 2 votes