Alors qu'Autolib vit son ultime mois d'existence, Renault et la Mairie de Paris auraient déjà préparé sa succession. Selon Europe 1, les deux acteurs annonceront cette semaine le lancement d'une offre de véhicules 100% électriques dans le Grand Paris.

Le dossier est bouclé à en croire Europe 1 : Renault succédera à Bolloré sur le marché Autolib. La marque au losange et la Mairie de Paris doivent l’annoncer publiquement cette semaine. Le nouveau réseau de véhicules « 100% électriques » en libre-service sera mis en place « très rapidement » selon la source.

Renault positionnera probablement des Zoé à l’instar du système Zity qu’il opère à Madrid. Il pourrait également intégrer des Twizy, inspiré par le succès du réseau Totem-Mobi à Marseille. Reste à savoir si ces véhicules seront neufs ou d’occasion et équipés d’une batterie de 22 ou 41 kWh dans le cas de la Zoé. En piochant dans le marché d’occasion des Zoé ancienne génération, le constructeur pourrait injecter rapidement un nombre conséquent de véhicules.

Plusieurs services d’autopartage devraient fleurir en parallèle dans la capitale. De nombreux constructeurs comme PSA, Daimler et Volkswagen ainsi que des loueurs et start-ups ont en effet manifesté leur intérêt pour de tels systèmes. En attendant, les acteurs déjà implantés se frottent les mains. Le lent déclin d’Autolib aurait déjà permis le report d’un grand nombre d’abonnés vers Zipcar et Communauto. Ce dernier prévoit d’ailleurs d’étoffer sa flotte de véhicules.

Renault devrait récupérer le marché Autolib cette semaine
4.9 (97.78%) 9 votes