Selon un sondage effectué par autoscout24.nl, un site spécialisé dans la vente de voitures d’occasion, près de la moitié des automobilistes néerlandais envisagerait l’achat d’un véhicule électrique

Dans les grandes villes comme Amsterdam, Rotterdam et La Haye, le véhicule électrique intéresse plus d’un automobiliste sur deux : 52 % déclarent envisager un achat dans les prochaines années. Sur l’ensemble du pays, l’électrique recueille les faveurs de 45 % des sondés alors que seuls 17 % d’entre eux expriment encore un intérêt pour le diesel.

Si 41 % des plus de 55 ans se montrent favorables à l’électrique, la génération Y est déjà majoritairement conquise (50 %).

Comme dans la plupart des pays, les intentions d’achats ne se concrétisent pas souvent lorsqu’il s’agit de signer un bon de commande. A fin 2017 le pays ne comptait encore que 21.115 voitures 100 % électriques et un peu plus de 98.000 hybrides rechargeables. Mais ces chiffres croissent rapidement : en 2017 les immatriculations de véhicules électriques se sont accrues de 61 % par rapport à l’année précédente.

Avec plus de 33.000 points de recharge publiques ou semi-publiques, dont 755 bornes rapides, le territoire néerlandais est, en termes de densité, le mieux équipé en Europe, et probablement au monde.

Tous ces chiffres encourageants font penser que les Pays-Bas pourraient bien, dans les prochaines années, suivre les traces de la Norvège et connaître une électrification rapide de son parc automobile.

Pour rappel, le gouvernement a inscrit à son programme l’interdiction de la vente de véhicules thermiques dès 2030, soit 10 ans plus tôt que la France et la Grande-Bretagne.

Pays-Bas : près de la moitié des automobilistes envisage l’achat d’un véhicule électrique
4.8 (95%) 8 votes