Quand Obama rêve d’une taxe sur le pétrole pour financer les véhicules propres

Aux Etats-Unis, Barak Obama va proposer la mise en place de 10 dollars sur chaque baril de pétrole afin de financer l’investissement en faveur des véhicules propres. Une proposition qui n’a malheureusement que très peu de chance d’être adoptée, le Congrès américain étant désormais aux mains du parti républicain.

Quand Obama rêve d’une taxe sur le pétrole pour financer les véhicules propres
Notez cet article

S’il s’apprête à achever sa mandature, Barack Obama ne manque pas d’idées ! Exprimant sa position sur le budget 2017, le président américain a proposé la mise en place d’une taxe sur le pétrole, à hauteur de 10 $ par baril, destinée à financer le développement des véhicules propres. Alors que le secteur des transports représente aujourd’hui 30 % des émissions de gaz à effet de serre aux Etats-Unis, cette redevance serait mise en place sur cinq ans et serait entièrement à la charge des groupes pétroliers.

Pour l’hôte de la Maison Blanche, il s’agirait « d’encourager l’innovation dans les technologies vertes et de transformer le système de transport pour les décennies à venir ».

Au-delà des transports propres, le plan d’Obama vise également à développer les transports publics : bus, métro et surtout lignes à grande vitesse qui manquent cruellement sur le territoire américain.

Petite distraction en fin de mandat

Inscrite dans le budget 2017 américain, la proposition n’a malheureusement que peu de chance de passer, le congrès étant désormais entre les mains du parti républicain, largement opposés à toute initiative liée à la lutte contre le changement climatique.

« Cette proposition n’est rien de plus qu’une petite distraction en année électorale » a reconnu le Président américain, cherchant surtout à lancer le débat politique autour d’une thématique qui lui est chère…