nissan-usine-batterie

Nissan annonce avoir conclu un accord pour la vente de ses sites de production de batteries pour véhicules électriques avec GSR Capital, un groupe d’investisseurs chinois.

Alors que NEC annonçait il y a peu vouloir quitter AESC, la joint-venture établie en 2007 avec Nissan pour l’industrialisation des batteries des véhicules électriques du constructeur, Nissan vient d’officialiser le rachat de ses activités par le groupe d’investisseurs chinois GSR.

« C’est une opération gagnant-gagnant pour AESC et Nissan. Elle permettra à AESC de mettre à profit les investissements et le vaste réseau de GSR pour développer sa clientèle et augmenter sa compétitivité. En retour, cela contribuera à renforcer la compétitivité de Nissan en matière de véhicules électriques. AESC restera un partenaire de premier plan pour Nissan tandis que nous nous employons à concevoir et produire des véhicules électriques leaders sur le marché » a commenté Hiroto Saikawa, President de Nissan.

Le contrat d’achat et de vente concerne la filiale de Nissan spécialisée dans les batteries, Automotive Energy Supply Corporation (AESC), ainsi que les sites de production de batteries situés à Smyrna dans le Tennessee et à Sunderland au Royaume-Uni. Les actifs vendus à GSR incluront également une partie des installations de production et de conception des batteries de Nissan situées à Oppama, Atsugi et Zama au Japon.

Nissan va réaliser la transaction en prenant dans un premier temps le contrôle total de AESC et en rachetant les 49% de parts minoritaires détenues par NEC Corporation et sa filiale de batteries et électrodes en propriété exclusive NEC Energy Devices.

Source : Nissan

Nissan vend son activité batteries au groupe chinois GSR
Notez cet article