Nissan s’engage dans la seconde vie des batteries de ses véhicules électriques à travers la conclusion d’un partenariat avec Green Charge Networks.

Alors que le nombre de Leaf en circulation approche des 200.000 exemplaires depuis son lancement, en 2010, Nissan répond à la problématique du recyclage et de la réutilisation des batteries en fin de vie à travers un premier partenariat signé avec la société californienne Green Charge Networks.

Applications stationnaires

Selon les termes de l’accord, les batteries de la Nissan Leaf seront réutilisées par Green Charge pour des applications de stockage stationnaire, favorisant un meilleur équilibrage du réseau électrique. La première unité de stockage sera installée chez Nissan USA dans le courant de l’été. Il s’agit compenser les pointes de consommation du réseau avec un double bénéfice : des économies d’énergies pour l’utilisateur et une consommation plus « lisse » pour le gestionnaire de réseau.

« La batterie lithium-ion d’une Nissan LEAF continue d’afficher d’excellentes performances en termes d’énergie stockée, même après avoir été retirée du véhicule » souligne Bead Smith, responsable du programme 4R Energy, une joint-venture établie entre Nissan et Summito pour effectuer des recherches et des tests sur la seconde vie des batteries.

Reste maintenant à savoir si l’accord conclu avec Green Charge porte également sur l’Europe