Nissan annonce le développement de la toute première pile à combustible fonctionnant au bioéthanol. Un premier prototype doté de la technologie Nissan e-bio devrait être présenté dans le courant de l’été.

Alors que la plupart des constructeurs choisissent d’utiliser des réservoirs à hydrogène pour alimenter leurs véhicules à pile à combustible, Nissan adopte une toute autre approche en choisissant de développer une pile à combustible fonctionnant bioéthanol à travers la technologie Nissan e-bio, une première dans l’industrie automobile.

Ainsi, si les systèmes traditionnels nécessitent de faire le plein d’hydrogène directement dans le véhicule, la pile à combustible de Nissan vient générer de l’électricité grâce au bioéthanol stocké dans le réservoir de la voiture. « Par réaction chimique, de l’hydrogène est généré à partir de ce bioéthanol. Ensuite, c’est l’électrolyse entre l’oxygène de l’air et cet hydrogène qui produit l’électricité qui propulse le véhicule » détaille le communiqué du constructeur.

En termes d’infrastructures, Nissan met en avant la disponibilité des stations. Avec près de 450 installations en France, le bioéthanol est bien plus largement diffusé que l’hydrogène dont les stations sont encore rares et très coûteuses à installer.

600 km d’autonomie

Selon Nissan, son système e-bio disposerait d’une autonomie comparable à celle d’un moteur à essence, soit 600 kilomètres, tout en bénéficiant des nombreux avantages associés à la conduite électrique : silence, absence de vibrations, couple etc…

Nissan n’annonce pas encore d’objectifs en termes de commercialisation mais devrait présenter un premier prototype dans le courant de l’été, l’image ci-dessous semblant laisser entrevoir la silhouette d’une Nissan Leaf. Pour le constructeur, l’objectif futur est de parvenir à rendre sa pile à combustible e-bio devienne à la fois accessible et simple d’utilisation, tant pour le professionnel que pour le grand public. Affaire à suivre…

Nissan e-bio : une pile à combustible qui carbure au bioéthanol
Notez cet article