A la veille de l’ouverture des portes du salon de Francfort, Mercedes a annoncé un objectif d’économie de quatre milliards d'euros d'ici 2024-2025. Objectif : compenser le manque à gagner lié à la démocratisation des véhicules électriques.

Alors que Mercedes compte proposer une variante électrique sur chacun de ses modèles d’ici 2022, le constructeur anticipe la baisse des marges et vient d’annoncer un objectif d’économie de quatre milliards d’euros d’ici 2024 – 2025. Cela représente un milliard d’économie sur les coûts fixes, un milliard sur la R&D et les investissements et le reste sur les coûts de production.

« Au début du cycle, nous pensons que nous allons devoir faire face à une marge significativement plus faible, pour certains véhicules il s’agira de la moitié de la marge des véhicules qu’ils remplacent », a précisé Dieter Zetsche, le patron de la marque. Alors que les voitures électriques sont aujourd’hui plus chères à produire que les véhicules thermiques, principalement à cause des batteries, le constructeur estime que la parité avec les modèles à combustion en termes ne sera pas atteinte avant 2025.

Illustration : Concept électrique EQ A attendu à Francfort

Mercedes anticipe le manque à gagner des voitures électriques
Notez cet article