La chaîne de batteries pour la Renault ZOE

Alors que le marché est aujourd’hui largement dominé par les fabricants asiatique, l’Europe souhaite prendre part dans l’industrialisation de batteries pour voitures électriques. Un premier plan franco-allemand a été présenté début décembre.

Révélé par Emmanuel Macron et son homologue allemand Sigmar Gabriel, le plan vise à encourager une production à grande échelle de batteries pour voitures électrique et hybrides sur le sol européen. En effet, si l’Europe compte aujourd’hui plusieurs fabricants (Bolloré, Saft, E4V etc…), les volumes ne sont pas suffisamment conséquents pour assurer un réelle compétitivité avec les acteurs asiatiques.

L’idée générale du plan, qui devrait être détaillé dans les prochaines semaines, est ainsi de pouvoir rassembler l’ensemble des parties prenantes du secteur et d’identifier les Etats membres prêts à financer la mise en place d’un tel site de production.

Renault soutient l’initiative

Selon une dépêche publiée par Reuters, Renault serait prêt à soutenir l’initiative même s’il estime que la fabrication de batteries n’est pas du ressort des constructeurs.

« Qu’en Europe il y ait une capacité à faire des batteries compétitives, c’est important, ça on le soutiendra », a déclaré à Reuters Rémi Bastien, directeur engineering innovation de Renault, précisant ne plus avoir de « plan pour fabriquer en interne des batteries ». Le constructeur au losange avait en effet renoncé à son projet d’usine batteries à Flins, préférant s’approvisionner chez des fournisseurs externes : NEC pour le Kangoo et LG Chem pour la Zoé.

Daimler investit 100 millions d’euros dans Deutsche ACCUmotive

Alors qu’il cessera fin 2015 la fabrication de batteries en interne via sa filiale Li-Tec, Daimler s’est également déclaré intéressé par le projet.

Le constructeur n’a cependant pas attendu les annonces européennes pour trouver une solution de repli et a annoncé un investissement de 100 millions d’euros dans la société allemande Deutsche ACCUmotive. Objectif : financer la construction d’un nouveau site de production à Kamenz, en Allemagne…