Associant constructeurs, opérateurs et distributeurs de carburants, le consortium Japan H2 Mobilité souhaite accélérer le déploiement au Japon de stations et de voitures fonctionnant à l'hydrogène. 

Alors que le Japon compte déjà près de 100 stations à hydrogène en activité, les 11 membres du consortium « Japan H2 Mobility » comptent installer 80 nouvelles stations au cours des quatre prochaines années. De quoi « préparer » le marché et permettre d’alimenter un parc théorique de 40.000 voitures à hydrogène. Figurant parmi les membres fondateurs de ce consortium, Air Liquide opérera une vingtaine de stations d’ici à 2021.

En lien avec les ambitions portées par le gouvernement japonais, le jeune consortium souhaite contribuer à son échelle à la création d’une véritable société de l’hydrogène. D’ici à 2025, les autorités nippones ont fixé un objectif de 320 stations installées, puis 900 d’ici à 2030.

Japan H2 Mobility : un nouveau consortium pour booster la mobilité hydrogène
4.8 (96%) 5 votes