Associé au finlandais Wärtsilä, le constructeur coréen compte commercialiser des batteries dites de « seconde vie ». Une façon de maximiser leur durée de vie et de diminuer les coûts liés à leur recyclage.

Conclu à l’échelle mondiale, le partenariat s’appuie sur la montée en puissance de Hyundai dans le domaine du véhicule électrique et sur activités croissantes du groupe finlandais dans le secteur de l’énergie.

Pour Wärtsilä, il s’agit de récupérer les batteries embarquées à bord des voitures électriques de Hyundai pour les reconditionner et les réutiliser dans le domaine du stockage stationnaire. Des batteries que le groupe compte commercialiser dans 177 pays à travers le monde.

En sus de ce récent partenariat avec Wärtsilä, le groupe Hyundai-Kia est également engagé dans le déploiement d’une installation pilote d’un mégawattheure au sein de l’usine de Dangjin, à 123 kilomètres au sud-ouest de Séoul, en se basant sur la réutilisation des batteries des modèles des deux marques.

« Le stockage d’énergie est la prochaine étape logique dans l’utilisation des batteries des véhicules électriques » a déclaré un représentant du groupe coréen.

Hyundai se lance sur le marché de la batterie seconde vie
4.7 (93.33%) 15 votes