Faraday Future FFZERO1 : une supercar électrique aux allures de batmobile

Au salon CES Las Vegas, Faraday Future lève le voile sur son premier concept après plusieurs mois d’attente. Baptisé FFZERO1, il s’agit d’une supercar électrique annonçant la future plateforme du constructeur.

On s’attendait à un véhicule proche de la série, c’est finalement une supercar électrique aux allures de batmobile que nous sert Faraday Future au CES Las Vegas. Baptisé FFZERO1, le concept est animé par quatre moteurs électriques, un pour chaque roue, et annonce 1000 chevaux de puissance autorisant une vitesse de pointe de 320 km/h et un 0 à 100 km/h abattu en moins de trois secondes.

CES oblige, la FFZERO1 fait la part belle aux technologies embarquées.  Stricte monoplace, la FFZERO1 offre la possibilité d’intégrer son smartphone sur le volant pour faciliter la navigation et le partage de données. La voiture est également équipée d’un « copilote numérique » capable d’apprendre du comportement du conducteur et de projeter des images en réalité augmentée sur la route via un affichage tête haute.

Plateforme modulaire

Baptisée VPA (Variable Platform Architecture), la plateforme de Faraday Future a été spécialement conçue pour les véhicules électriques et servira de base au premier modèle de production du constructeur.

Modulaire, elle peut être facilement ajustée en modifiant la longueur de la structure et intègre une nouvelle configuration de la batterie. Disposée en rangées celle-ci peut être facilement modifiée pour moduler la taille et la capacité du pack en fonction des besoins et du type du véhicule. Faraday ne précise malheureusement pas l’autonomie et la taille du pack batteries de la FFZERO1.

Un long chemin à parcourir

Apparue il y a seulement 18 mois et financée par le milliardaire chinois Jia Yueting, Faraday Future a récemment annoncé un investissement d’un milliard de dollars pour une première usine de production dans le Nevada qui générera pas moins de 4500 emplois. A ce jour, Faraday Future compte 750 employés, dont 550 situés à son siège californien.

Si les premières annonces faisaient état d’une commercialisation en 2017, le premier modèle de série du constructeur ne ferait finalement pas son apparition avant 2020.  Faraday n’hésite d’ailleurs pas à prendre l’exemple de Tesla pour justifier ses délais. Aujourd’hui leader mondial du véhicule électrique premium, le constructeur californien avait mis 5 ans pour lancer le Tesla Roadster et 9 ans pour commercialiser la Tesla Model S. On espère toutefois que Faraday ne tardera pas trop à nous donner les détails de son futur modèle de série.

Quant au modèle économique précédemment annoncé par Faraday, qui ne tournerait pas autour de la vente du véhicule mais vers un système d’abonnements et d’applications, le constructeur n’a pas donné de détails supplémentaires lors de sa conférence de presse.

Faraday Future FFZERO1 – Galerie photos

Faraday Future FFZERO1 – Une supercar électrique pour premier concept
Notez cet article