Aux Etats-Unis, la poursuite du crédit fédéral pour l’achat d’une voiture électrique continue à faire débat. Alors que les républicains souhaitaient sa suppression, un nouveau projet introduit au Sénat valide le renouvellement du dispositif.

Etats-Unis : le Sénat ne tuera pas la voiture électrique
Notez cet article

L’Amérique ne tuera pas (encore) la voiture électrique. Du moins pour l’instant… Alors que la chambre des républicains prévoyait de supprimer purement et simplement au 31 décembre 2017 le crédit d’impôt accordé pour l’achat d’une voiture électrique, les Sénateurs ont présenté un nouveau projet dans lequel ils maintiennent le dispositif.

La politique actuellement en place prévoit un crédit d’impôt de 7.500 $. S’ajoutant aux aides que peuvent mettre en place les différents états américains, le dispositif est limité à 200.000 véhicules par constructeur. Passée cette limite, le crédit disparaîtra progressivement au cours des deux trimestres suivant le dépassement. Premier vendeur de voitures électriques aux Etats-Unis, Tesla devrait être parmi les premiers constructeurs concernés.

Reste à préciser que la proposition des Sénateurs ne tire pas définitivement d’affaire le crédit d’impôt, le processus législatif et les discussions étant toujours en cours…