L’équipementier allemand pourrait se lancer dans la production de cellules de batteries. Une décision encore à l’étude.

Alors que Bosch annonçait il y a quelques semaines l’abandon de son projet de Gigafactory dédiée aux batteries, estimant l’investissement trop risqué, Continental pourrait reprendre la main. Si la décision n’est pas encore actée, l’équipementier songe sérieusement à intégrer cette production à sa division Powertrain.  Aujourd’hui dédiée à la production de groupes motopropulseurs, cette division doit devenir une entité indépendante du groupe dès l’an prochain avec une entrée partielle en bourse prévue à la mi-2019.

Selon les informations du média allemand Automobilwoche, Continental se baserait sur une technologie de batteries solides, des cellules jugées économiquement plus attrayantes que les actuelles lithium-ion. Aucune décision ne devrait toutefois intervenir avant 2020, le temps que le groupe mette en place sa nouvelle organisation…

Continental envisage la production de batteries solides
4.6 (91.67%) 12 votes