Cécile Duflot roule en voiture électrique Mia

cecile-duflot-voiture-electrique-mia

La ministre du logement a été interrogée par LCI au sujet de la voiture qu’elle a utilisé pour se rendre à l’Elysée : une Mia.

Le changement, c’est maintenant. Les ministres veulent montrer l’exemple en roulant avec une « Mia ministérielle », la voiture électrique made in France soutenue par Ségolène Royal.

LCI a interrogé Cécile Duflot, qui est venue en voiture électrique à l’Elysée :

On apprend au fil de l’interview que Cécile Duflot a une autre voiture électrique, mais qu’elle n’avait plus de batteries ce matin…

Quelqu’un sait quelle est l’autre voiture utilisée par la ministre ?

Billet rédigé par
48 commentaires pour ce billet
  1. Image avatar
    amconline écrivait le 14/11/2012

    Un Tesla Roadster ?
    ;)

    Répondre
  2. Image avatar
    Topolino écrivait le 14/11/2012

    Il me semble l’avoir déjà vu descendre d’une Renault Fluence ZE dans la cours de l’Elysée.
    Panne de WallBox, ou est-ce le câble de recharge occasionnel qui charge trop lentement ? ;-)

    Répondre
  3. François Roudier écrivait le 14/11/2012

    Je pense l’avoir vu en 508.

    Répondre
  4. Guillaume PORCHER écrivait le 14/11/2012

    Enfin un peu + d’exemplarité de la part de nos cher(e)s ministres. On avait presque fini par ne plus y croire…
    Pourvu que l’exemplarité fasse tache d’huile (bio)! ah ah ah

    Répondre
  5. alex écrivait le 14/11/2012

    Oui sauf que Duflot elle est contre le nucléaire, et elle la charge avec quoi sa MIA????

    Répondre
    • TROTTA Olivier écrivait le 14/11/2012

      Alex,
      merci c’est tellement juste ta réflexion… il parait que même chez greenpeace pour leur siège social en plein Paris, ils arriveraient à dissocier sur le même câble électrique l’électricité « verte » type ENR qu’ils achètent de celle issue du nucléaire ?! électricité qui fait pourtant tourner leurs ordinateurs portables sur lesquels ils lancent leurs opérations commandos de blocage contre ce même nucléaire et ses centrales… protester, c’est aussi un business… il serait enfin intéressant de savoir si Mme Duflot l’a acheté avec ses deniers personnels ce ou ces VE… ou si ce VE est un simple « prêt »… au final, c’est un bon signe de plus pour le VE, comme Montebourg avec ZOE… et il y a des signes qui ne trompent pas… est-ce que ses 4 enfants entrent dans la Mia sinon avec son compagnon, soit à 6 ?! on n’en parle pas sinon des familles nombreuses et du VE ? ça existe et plus qu’on ne le croit… je trouve intéressant qu’une ancienne élève de l’Essec telle que Mme Duflot soit un de nos plus grandes écoles de co2mmerce avec HEC sinon soit plus « verte » que la moyenne… de ses co2ngénères ! c’est déjà ça de gagné… vivement le jour où on donnera qui sait des cours d’éco2nomie dans ces écoles…

      Répondre
    • Murier écrivait le 14/11/2012

      On peut aussi recharger les véhicules électriques en utilisant des énergies renouvelables, par exemple en souscrivant un contrat avec des fournisseurs du type Enercoop ou alors, comme à l’INES à Savoie Technolac ou au CEA à Grenoble, en construisant des stations de recharge pour véhicules électriques avec un toit entièrement recouvert de panneaux solaires photovoltaïques, complétés de plusieurs centaines de m2 de panneaux sur les toits des bâtiments de l’entreprise.

      Répondre
      • Alex écrivait le 14/11/2012

        C est vrai il serait d ailleur sympas de nous concocter un petit comparatif des diverses solutions alternative avec leurs cout….(siouplait)

        Mais pour la cas Duflot le coup de pub est nuancé, elle est venu en Mia car l autre est dechargée ( sous entendu l autre est mieux…)

        Répondre
      • TROTTA Olivier écrivait le 14/11/2012

        Bonsoir Murier,
        mais comment donc Enercoop sinon livre son électricité « propre » ou « verte » au client final ? en passant bien par les réseaux élec d’ERDF et RTE pourtant… soit mélangée sur le même câble unique avec l’électricité d’origine nucléaire pourtant qui transite par le même trajet… à moins que tous nos écolos pastèques de France et de Navarre aient développé leurs propres réseaux élec qui sait… pastèque pour vert à l’extérieur et rouge à l’intérieur… je grossi le trait volontairement mais parfois ça devient tellement grotesque tout ça… pour la recharge sur station solaire dédiéé non branchée sur le réseau élec, là oui, on est sûr d’où elle provient… mais il en faut des m2… pour ne recharger qu’en pleine journée… en vitesse lente… tout ceci frise parfois l’absurde et la gabegie alors que tant sont dans la difficulté quotidienne et la précarité énergétique, ça va souvent de pair… c’est comme les produits bio, ils ont tous un bilan carbone au même titre que les produits normaux, on n’en entend absolument jamais parler… ils prennent pourtant les mêmes autoroutes et passent par les mêmes circuits de distribution ou plateformes logistique même si parfois ils sont un peu plus local, guère plus, on en importe encore la grande majorité en France… faut d’assez de producteurs bio vu la demande…

        Répondre
        • Enviro écrivait le 14/11/2012

          La Mia à l’Elysée !
          Bravo la Mia !

          Répondre
          • Image avatar
            Jean-Pierre P écrivait le 14/11/2012

            C’est une belle Mia Paris !

        • ebire écrivait le 15/11/2012

          Et quand un réacteur est à l’arrêt (pour maintenance ou autre… soit environ 20% du temps), l’électricité qu’il utilise, elle vient bien du réseau non ?

          Fichtre des centrales nucléaires auraient besoin de l’énergie d’éoliennes, barrages et centrales thermiques.

          Parce que bon, si je suis la logique, quand une solution ne peut pas tout faire, c’est qu’elle est à jeter… donc le nucléaire est à jeter illico presto vu l’énergie qu’il demande à la construction, en exploitation, en arrêt, pendant des années en refroidissement de combustible usagé et des milliers d’années en stockage de déchet ultime. Au final on se demande si le bilan énergétique n’est pas négatif, pour ne rien dire du reste.

          Répondre
        • Alain Gorius écrivait le 15/11/2012

          Vos caricatures ne sont pas constructives , si le réseau EDF est un monopole de transport ce n’est pas la faute des producteurs d’énergies alternatives quelle importance de partager le même cable? C’est le mode de production dont on parle!
          Méfiez vous des bilans carbone comme de l’arbre qui cache la forêt, le nucléaire dont l’uranium extrait en Afrique et le démantèlement des vieilles centrales à un cout carbone et pensez aux produits fissibles non recyclables: qu’est ce qui est plus grave?
          Si vous achetez BIO des produits venant d’Espagne ce n’est pas de la faute du consommateur que je suis et qui n’achète que dans le réseau local : ils sont souvent en surproduction car peu de personnes font l’effort de les soutenir pourtant leurs produits sont moins chers et de bonne qualité.
          Si vous voulez que le monde change en mieux la seule chose à faire c’est de ne rien attendre des autres mais de voir ce que vous pouvez faire à votre niveau.

          Répondre
        • Murier écrivait le 15/11/2012

          Bonjour Olivier Trotta,
          Même si je sais que c’est difficile à comprendre, quand on souscrit un abonnement à Enercoop, on participe à la construction de solutions de production d’électricité renouvelable. Que ce soit l’abonné d’Enercoop ou un abonné d’EDF qui consomme cette électricité d’origine renouvelable, explique moi quelle est la différence pour la planète ?
          Personnellement, j’ai gardé mon abonnement EDF, car je manque de moyens financiers, mais pourtant l’électricité que je consomme provient à 100 % d’énergie hydraulique, car j’habite à 1 km d’un barrage au fil de l’eau qui produit de l’électricité 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.
          Dès que mes finances me le permettront, je souscrirai un abonnement chez Enercoop pour participer, moi aussi, à la construction de solutions alternatives au nucléaire.

          Répondre
          • TROTTA Olivier écrivait le 15/11/2012

            Bonjour Murier,
            vous venez de tout résumer d’une formule lapidaire… « parce que je manque de moyens financiers »… bref, tout ceci sont des débats d’enfants gâtés alors que tant de choses plus importantes sont à réaliser… et EDF via sa filiale EDF énergies nouvelles produit aussi des ENR… donc si on était dans un système comme en Chine avec des moyens financiers à ne plus savoir qu’en faire, je comprendrai volontiers ce types de désidératas mais apparament ici ça n’est pas le cas ou alors la France vient de gagner à l’Euro millions ! donc quand on a des dettes, on essaie de parer au plus pressé et de prioriser… hors, on gaspille un argent considérable dans toutes ces solutions « magiques » énergétiques et pendant ce temps là le chômage augmente augmente augmente… vous croyez sincèrement que ce sont les 750 emplois d’Areva au Havre pour fabriquer des éoliennes géantes offshore qui vont sauver l’emploi en France, je parle de centaines de milliers d’emplois… donc cette quantité d’argent colossale déversée en rente, en subventions en tous genres serait sans doute mieux réparti et utilisé au final sur l’ensemble et non sur tel ou tel… et comme la meilleure énergie est celle que l’on ne consomme pas, ça tombe plutôt pas mal… demander donc à ceux qui sont dans la précarité énergétique et ils sont de plus en plus nombreux ce qu’ils pensent du nucléaire ou d’Enercoop et consorts, je pense que vous risquez d’être surpris de leurs réponses… et s’ils peuvent s’offrir une Mia à 25 000 euros qui ne fait que 100kms pour 3 places et sans chauffage ?! je ne mange pas de produit bio bien trop chers, je roule aussi en VE, j’utilise de l’électricité d’EDF d’origine nucléaire ou ENR peu importe elle arrive par un seul et unique réseau élec et je ne suis pas mort ?! so watt ? soyons réalistes surtout et nous trompons pas de combat ni de débat…

          • TROTTA Olivier écrivait le 15/11/2012

            … et on peut se faire la même réflexion sur le projet de Renault qui vient de couvrir toutes ses usines de panneaux solaires sinon… il vaut mieux investir dans des panneaux soit des objets ou dans des hommes ? investir dans des panneaux d’un côté et virer des gens de l’autre ? j’ai pas l’impression que eux aussi embauchent à tour de bras pour faire tourner leurs usines sinon et vendre des voitures… alors que les usines sans doute chinoises qui ont produit cesdits panneaux elles tournent à plein régime ?! vous suivez ma logique ? quel a été le coût d’une opération de cette ampleur ? sachant quand même que ces panneaux vont surtout rapporter une rente sur 20 ou 25 ans via le rachat de l’électricité… et si cette rente nouvelle permet alors d’embaucher, pourquoi pas après tout… alors, on embauche pour les 25 prochaines années des panneaux ou des hommes ? des éoliennes ou des hommes ? c’est bien toute la complexité de l’énergie qu’on retrouve ici… l’énergie qui nous permet de faire tant de choses, et qui remplace par ailleurs tant d’énergies humaines pourtant et que l’on paie en plus surtout pour ça… ?! donc si on gaspille moins de moyens dans cette énergie mécanique qui souvent remplace l’homme, ne va t’on pas remettre un peu plus l’homme enfin au centre du jeu et de nos préoccupations ?! soit le seul et vrai moteur de tout notre système… à bichonner ! c’est ce que j’entend dans le bio… une agriculture moins énergivore donc avec plus de main d’oeuvre humaine et plus locale… à mais oui mais c’est plus cher du coup… car l’homme coûte trop cher parfois ?! forcément, la productivité et la rentabilité à explosé grâce… à l’énergie mécanique issue du pétrole notamment ! donc on en revient à ce fameux débat sur le low cost et le low co2st… eco2nsommons mais pas à n’importe quel co2ût ! et ça change tout… soit faire plus cher avec moins d’énergie co2nsommée ?! pour faire travailler plus de monde au final car avec plus de moyens…? avant cette époque de la pléthore énergétique, y avait t’il du chômage de masse dans nos sociétés sinon ?! si on dépense moins d’énergie, fera t’on travailler plus de monde au final ? débat fort intéressant au demeurant…

    • ebire écrivait le 15/11/2012

      Le nucléaire est-il la seule source d’électricité ?

      A-t-on attendu d’avoir du nucléaire pour utiliser des appareils fonctionnant à l’électricité ?

      Les pays n’ayant pas de réacteurs nucléaires sont-ils condamnés à ne pas avoir de voitures électriques ?

      Les pompes à essence fonctionnent-elles au pétrole ?

      Reviendra-t-on au Moyen Age sans nucléaire ? (1960 pour ceux qui ont du mal avec les dates)

      … Les raccourcis intellectuels c’est tellement facile mais juste risible. On peut très bien concilier électricité non nucléaire et VE, c’est d’ailleurs ainsi que pas mal de VE roulent dans le monde.

      Répondre
      • TROTTA Olivier écrivait le 15/11/2012

        Bonjour Ebire,
        oui sur le papier c’est très joli et super sympa… c’est cool, tendance aussi… mais la réalité elle est bien là sinon… et elle est tenace !

        25 % des Français n’ont plus 1 euro à la fin du mois. 30 % des Français ne peuvent faire face à un imprévu de 300 euros. 50 % des Français ne peuvent se chauffer correctement. 10 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté… 15 millions de Français ne peuvent se soigner correctement.

        Le coût de l’énergie électricité en tête est entrain d’exploser avec toutes ces couches supplémentaires qu’on empile les unes sur les autres… ça spécule et ça privatise à tout va… tenez, Mr Paris Mouratoglou par exemple ancien fondateur d’EDF Energies Nouvelles est parti lui avec un chèque de 600 millions d’euros quand il s’est fait racheter ses parts par EDF soit avec de l’argent publique en partie, etc… etc… donc je le dis et je le répète, un peu de rationnalité dans tout ce cirque énergétique ne devrait pas trop nuire à l’ensemble… je pense.

        Répondre
        • Ebire écrivait le 15/11/2012

          De quelle rationalité parlez vous ?

          De celle des comptes justes, des dettes remboursées et de la gestion sinon visionnaire du moins honnête ?

          J’imagine que la fuite en avant d’Areva sur l’EPR finlandais, l’opacité du coût de l’électricité qui de toutes façons va fortement augmenter, de même que l’insécurité d’installations qui vieillissent et que l’on va pousser au delà des prévisions d’origine.

          Le presque tout nucléaire, on y est, et on ne peut pas y rester de toutes façons (ou alors il va falloir sortir de terre 8-10 réacteurs dans la décennie, ce qui n’est pas gagné). Alors la gestion logique ce n’est pas d’opposer tout cela mais de sortir progressivement du nucléaire, en sécurisant au maximum la chose et en chassant le gaspillage énergétique, notamment en matière de chauffage. De la rationalité oui.

          Répondre
          • TROTTA Olivier écrivait le 15/11/2012

            Ebire,
            de la rationnalité là encore sinon toute fraiche…
            « Une porte-parole de Citroën a indiqué à Reuters que le constructeur travaillait sur un projet de voiture inspiré du concept car C-Cactus, qui sera fabriqué en Espagne, à Madrid. Ce prototype présenté au salon de Francfort en 2007 vise un retour à l’essentiel sur plusieurs fonctionnalités de l’automobile, un objectif qui rappelle le cahier des charges de la célèbre 2 CV ».
            A quand les mêmes réflexions dans les filières énergétiques aussi ? on ne nous a jamais autant proposé de solutions miracles pour produire ou économiser de l’énergie partout, et on est perdu tellement il y en a… « vise un retour à l’essentiel »… ça c’est intéressant, qu’est-ce qui est essentiel…?!

  6. Image avatar
    Benoît KAYSER écrivait le 15/11/2012

    Origine des électron, origine des euros, ah quand il y en qui peut se gratter les neurônes !
    D’un coté c’est très positif, la reflexion aussi erronée soit-elle a le mérite d’exister et est preuve d’une « activité » au lieu de rester passif face aux évènement. Par contre quel dommage que la plus part du temps c’est pour être « négatif ». Perso je ne garderai que le positif de la phrase que je viens d’écrire.
    Alors pour se gratter un peu (certains adorent) :
    une mia, c’est un peu « Con Energy » (cherchez un peu) donc c’est un peu d’énergie solaire, un peu d’éolien et les Euros (allemands) qui sont contenus dans les pièces(françaises) sont en partie des euros éoliens et solaires. C’est pas génial ça ?

    Et retenons l’essentiel : un journaliste a réussi a trouver un ministre qui utilise un V.E. fabriquée en France.

    Allez, souriez, commencez une belle journée !
    Ma mia est chargée, préchauffée, désembuée, et m’attend pour aller au boulot. Pas besoin d’être ministre pour y trouver un intérêt :-)

    Répondre
    • TROTTA Olivier écrivait le 15/11/2012

      Benoît,
      ce qui est intéressant c’est que tu parles du positif et tu as raison…
      et que les maisons et habitations du futur passives sont dites « à énergies positives » donc qu’elles consomment moins d’énergie qu’elles n’en produisent ce qui est révolutionnaire en soit… et en partie diamétralement à l’opposé de notre système actuel sinon… c’est Michel Rocard qui a inventé l’Ademe et donc qui a commencé à démocratiser l’efficacité énergétique en général « en France on n’a pas de pétrole mais on a des idées »… et savez-vous sinon pourquoi l’Allemagne et sa fameuse transition dont on parle ici aussi récemment peut en partie se passer du nucléaire ?! et basculer dans les ENR… parce que derrière elle a le gaz russe et l’assurance de pouvoir en avoir… pour co2mpenser le manque… l’ancien chancelier Schroder n’est t’il pas d’ailleurs « entré » chez Gazprom le géant russe gazier sinon ? et notre ancien président Sarkozy qui vient d’aller serrer la main de Poutine aussi cette semaine, intéressant… donc notre indépendance énergétique qu’à voulu de Gaulle avec le nucléaire n’est pas la panacée c’est sûr… mais où en serions-nous si tel n’était pas le cas ce jour économiquement… demandons donc aux ménages allemands et à leur entreprises ce qu’il pense de l’inflation énergétique verte galopante en ce moment même et qui leur tombe dessus… la compétitivité se joue en grande partie sur l’énergie aussi… et c’est un de nos atouts d’avoir une énergie notamment via électricité abordable et compétitive. Même s’il faut aussi évoluer… en même temps… bref, peut t’on considérer alors que le VE en général serait positif versus son rendement énergétique global qui l’est plus, sans doute aussi… et donc c’est une bonne nouvelle. Je me demandai sinon si des études existaient sur la déperdition de chaleur cumulées des moteurs thermiques dans le monde… 70% de l’énergie utilisée dans un moteur thermique se dissipant en chaleur perdue, quelle incidence cela pouvait t’il avoir sur le réchauffement global avec le milliard de voiture thermique en circulation sur la planète, sans compter tous les autres engins thermiques type camions, avions, bateaux, tracteurs, etc… c’est aussi à ça qu’on voit que le moteur du VE est bien plus rationnel, car il génère nettement moins de déperdition d’énergies… en « pas pures pertes ».

      Répondre
      • Alain Gorius écrivait le 15/11/2012

        En ce qui concerne les offres d’emplois et le prix à la collectivité produits par un parc d’éoliennes off shore versus une centrale EPR , voir le dernier rapport de la cour des comptes (qu’une candidate écologiste avait brandi aux dernières présidentielles ) , c’est assez éloquent dans ce débat et on ne pourrait reprocher à ce genre d’institutions de parti pris ni pour Areva ni pour les écologistes.

        Pour le gaz on a fait et fait toujours la même chose que les allemands mais en Algérie, vous êtes dans des débats du passé que certains voudrait poursuivre au nom de l’indépendance mais en réalité pour des profits de lobbies, l’indépendance, c’est de produire sur notre territoire sans polluer nos enfants pour des millions d’années et l’énergie marine et éolienne est quasi infinie.

        Et que l’on ne parle pas de stockage: une centrale nucléaire produit mais ne stocke pas l’énergie, si l’on produit trop d’énergie gratuite et non polluante par éolienne ou hydrolienne :quelle importance? Et pourquoi pas mettre en réseau les batteries de V.E. pour le stockage, ce n’est pas si difficile à gèrer. N’oublions pas qu’une recharge de V.E. s’obtient avec l’énergie d’un cumulus entartré que l’on change pour 150€ de matériel et 50€ de plombier (étude Opel)

        Répondre
        • TROTTA Olivier écrivait le 15/11/2012

          Alain,
          « si on produit trop… quelle importance », et c’est là que je ne vous suis pas bien donc quand je parle de rationnalité… c’est dans la même idée que l’offre « zéro gâchis » sur le web versus les 750 000 tonnes de produits frais non consommés chaque année… donc si on produit trop c’est bien qu’on gâche et donc aussi qu’on gâche des moyens, alors que ces moyens manquent tant par ailleurs pour tant de choses tellement plus importantes… et de l’humain notamment. Le logement… la santé… que ne ferait t’on pas de peut-être plus utile avec tout ce gâchis de moyens mal maitrisé… de plus essentiel qui sait… on peut dire la même chose pour l’EPR ou autre nucléaire aussi, pourquoi dilapider tant d’argent aussi, pourquoi continuer à le faire… c’est vrai que par certains aspects et notamment les ENR, solaire en tête, par leur nature même sont plus rationnels parfois, notamment pour l’autoconsommation ou celle sur les lieux de production même… et le VE qui arrive avec sa batterie pour stocker la dite électricité en est un atout de plus aussi il est vrai… mais nos VE branchés en réseau le seront surtout la nuit apparament donc ne stockeront pas forcément l’énergie solaire non plus, la nuit, y en a pas, l’éolienne, qui sait… mais quand il y a du vent… les marées j’en conviens il y en a tous les jours mais de plus ou moins grandes amplitudes… mais pétrole, gaz, nucléaire et autre il y en a à la demande et tout le temps… ce qui nous a grandement facilité la vie jusqu’à maintenant… bref, en période de croissance quand les caisses sont pleines, on peut tout tenter, essayer, etc… dans une période comme la nôtre, on se doit pourtant de rationnaliser, on n’a pas d’autres choix… car il faut continuer à faire si possible aussi bien mais avec moins. Et rationnaliser c’est économiser et c’est récessif… car c’est mathématique. Pour faire de la croissance, il faut faire toujours plus, l’inverse est donc vrai dans l’autre sens… économiser, réduire, diminuer…

          Répondre
          • TROTTA Olivier écrivait le 15/11/2012

            et donc je rajouterai que la Mia est un bel exemple de rationnalité aussi ! eco conçue, simple, rationnelle, etc… mais économiquement ? bien plus simple et bien plus rationnelle, elle ne peux pas générer la même quantités de richesses par ricochet… qu’une voiture dite normale, c’est logique, entre une voiture qui à la louche 1000 pièces type ZOE et l’autre 200 type Mia… et pourtant elle est vendue plus chère… paradoxe là encore… donc cette voiture fait « mieux avec moins » de pièces, elle est plus « responsable » etc… comme le claironne Guillaume souvent, mais surtout économiquement qu’apporte t’elle de plus… ou sinon en moins ? c’est parfois compliqué l’économie car ce qu’on enlève d’un côté, pour maintenir le système, il faut toujours le recréer de l’autre… c’est invariable… et je pense que ce jour on est en plein dedans, soit en pleines contradictions et paradoxes dont il va bien falloir sortir, pour aller clairement dans un sens ou dans l’autre… c’est plus facile d’agir quand on sait où on va… que quand on est dans le brouillard, l’économie n’aime pas l’incertitude… le président Obama après sa réelection a lui fixé un cap assez clair… « Mais M. Obama a estimé qu’il fallait désormais « avoir une conversation dans tout le pays sur ce qui est réaliste de faire à long terme pour s’assurer que nous ne laissons pas aux futures générations un problème très cher et très douloureux à régler ».  » Tiens il a parlé de long terme et de réaliste, est-ce à voir aussi avec la rationnalité nécessaire pour y arriver… espérons qu’ils ne fassent pas que « converser » sinon… et que le gaz et le pétrole de schiste fassent aussi partie de cette co2nversation tant qu’à faire…

          • Alain Gorius écrivait le 16/11/2012

            Olivier ,
            Quand une centrale nucléaire produit trop on ne peut pas l’arrêter, il faut 3 jours juste pour la ralentir un peu , donc elle produisent toujours trop pour pallier une demande forte ponctuelle ,par contre si une éolienne produit trop elle ne pollue pas, et si l’on étudie bien il existe des solutions de lissage (tarifs préférentiels automatisés, réseau, centrale inertielle, etc) alors pourquoi vous inquiéter de la surproduction uniquement pour les procédés polluants?
            Vous écrivez: « mais quand il y a du vent… les marées j’en conviens il y en a tous les jours mais de plus ou moins grandes amplitudes… mais pétrole, gaz, nucléaire et autre il y en a à la demande et tout le temps… » Pour moi c’est excatement l’inverse, les réserves d’hydrocarbures ne sont pas inépuisables et de plus en plus polluantes à extraire, économiquement fluctuentes, peu stockable, une grêve des routiers et plus d’essence.
            Je le répète: l’énergie marée-motrice est INEPUISABLE, non polluante largement supérieure à nos besoins et totalement sous exploité en France. Quand Areva installe un EPR pour dessaler l’eau de mer en Arabie saoudite, les suédois vende une usine de désallement à Osmose inverse de même capacité et qui produit sa propre électricité pour fonctionner! , ce n’est plus une question de technique mais de choix politique et de conscience écologique.

  7. alx écrivait le 15/11/2012

    Houla, j’ai l’impression que mon commentaire déchaine les foules…..
    Soyons clairs,si on roule en véhicule électrique, à mon avis, c’est qu’on a tous une fibre (un peu) écolo, après sur les vertus écolos du nucléaire chacun a son avis.
    Ce que je voulais dire, c’est que Cécile , elle , a un avis tranché sur cette question, et plutot que nous dire, par exemple , qu’elle a choisi un fournisseur d’electricité écolo ou , autre exemplaire qu’elle a un abri photovoltaique pour recharger son auto, et bien non elle préfère nous dire que son autre auto électrique est déchargée et qu’elle avait pas d autre choix que de prendre la Mia (bonjour la pub pour Mia et même pour les VE en général)…..

    Répondre
    • Chris écrivait le 15/11/2012

      Exact.

      D’autant plus qu’il reste à voir combien de temps elle viendra au bureau en VE …

      Il y a peu, devant les caméras, elle se targait de venir en RER le matin. Et le soir venu, rentrait en voiture avec chauffeur …

      Répondre
      • Alex écrivait le 15/11/2012

        Je dirais même: (mode comique on) « il reste à voir combien de temps elle viendra au bureau TOUT COURT »(mode comique off)

        Répondre
  8. Image avatar
    Jean-Pierre P écrivait le 15/11/2012

    Mieux vaut Mia que rien. Pour ma Mia j’ai 4000 Km au compteur consommé 478 Kw , mais je rassure les détracteurs
    du V.E L’éolienne dans mon jardin m’a fournie 1000 Kw !
    Donc je roule propre.

    Répondre
    • Alex écrivait le 15/11/2012

      J’en ai jamais vu « en vrai » en tout cas,rien que pour sa bouille qui donne le sourire atout le monde, moi je dis vive la Mia…..

      Répondre
  9. TROTTA Olivier écrivait le 15/11/2012

    Salut les amis,
    à ceux qui roulent en Mia si simple à l’usage, comment allez-vous faire sinon avec vos cordons de recharge muets et sans wallbox pour pouvoir servir et vous servir plus intelligement vous aussi des réseaux électriques dans quelques mois ?!
    http://enjeuxelectriques.wordpress.com/2012/11/14/linky-premier-projet-de-redressement-productif-et-de-transition-energetique-du-quinquennat/
    c’est déjà super bien d’avoir une Mia, c’est top d’avoir des panneaux solaires ou éoliennes quand on peut, c’est encore mieux au final d’avoir une wallbox communiquante sinon en tandem avec son VE… communiquante avec l’extérieur aussi via le futur et fameux compteur intelligent Linky dont il faudrait aussi parler ici même… et qui devrait ne plus tarder à arriver ! enfin… ce nouveau compteur électrique installé par ERDF et propriété d’EDF est la meilleure porte d’entrée pour la transition énergétique chez nous et surtout pour pouvoir y participer activement ! sinon à quoi bon avoir un VE avec une batterie dedans qui permet enfin de la stocker cette fameuses électricité, renouvelable etc… Bon, ça va pas forcément se faire non plus en 6 mois, mais il faut bien commencer… alors je dis merci aussi ici à tous ceux qui investissent déjà dans l’avenir chez eux… avec leur VE & leurs wallboxs intelligentes… vous imaginez, 10 000 créations d’emplois indirectes grâce à Linky et à son déploiement national… super nouvelle par les temps qui courent… à suivre ! bon, il parait aussi que les wallboxs créent de l’emploi aussi, tant qu’à faire… d’une pierre plusieurs coups gagnants… bref, la wallbox permet de rejoindre un eco2système qui se met en place progressivement, une sorte de nouvelle matrice électrique connectée… VE… réseau… ENR… pilotage… délestage… collectif… partage… usage… innovation… etc… quel challenge.

    Répondre
    • Image avatar
      Jean-Pierre P écrivait le 15/11/2012

      Question : A quoi sert une walbox ? Si c’est pour les heures creuses, avec une Mia pas de problème Les 5 heures
      max de charge peuvent se faire pendant cette période. Pour les autres véhicules s’est indispensable.

      Répondre
  10. Image avatar
    Benoît KAYSER écrivait le 15/11/2012

    //à ceux qui roulent en Mia si simple à l’usage, comment allez-vous faire sinon avec vos cordons de recharge muets et sans wallbox pour pouvoir servir et vous servir plus intelligement vous aussi des réseaux électriques dans quelques mois ?!//
    Ca je sais, c’est assez simple : exactement comme aujourd’hui ! En utilisant le peu d’électricité nécessaire à l’endroit où l’on en a besoin, et éventuellement au moment opportun avec une prise couplé sur un simple contacteur en heures creuse.
    Et oui, dans 5 ans, allez 10 ans, le stockage d’énergie pour lisser les pic de production sera plus commun et nous pourront donner une deuxième vie à nos batteries dans des stations de charge locale.

    Concernant la wallbox, je n’ai pas vos connaissances d’expert mais travaille quotidiennement dans le milieu des appareillages électriques industriels, le courant, les mesures tout çà c’est pas du charabia, alors ne me laissez pas dans l’ignorance :
    pourrions nous connaître (à titre d’exemple) une fiche technique d’UNE wallbox actuellement existante, quelque soit la marque on s’en fiche du moment qu’elle existe en vrai. Et pour ce modèle précisément choisi, quelle est son « intelligence » et de quelle sont précisément les infos qu’elle saura « communiquer » vers un V.E. actuellement sur le marché. Et enfin, pour ce même modèle précis de wallbox, de quelle façon elle permettra demain de « servir et se servir plus intelligemment des réseaux électriques dans quelques mois » ?? (oui, je connais le concept du smartgrid, mais ce n’est pas la question, la question est LE modèle choisi pour l’exemple et qui est AUJOURD’HUI en vente et installable pour M. tout le monde qui souhaite « avoir une wallbox communicante en tandem avec son VE… communicante avec l’extérieur aussi via le futur et fameux compteur intelligent Linky » )

    Vous avez l’habitude des longs messages donc cela ne devrait pas vous effrayer. Et de mon coté je suis suffisamment curieux (et respectueux de votre expertise) pour m’intéresser et lire très en détail vos explications.

    (d’avance merci)

    Répondre
    • Enviro écrivait le 16/11/2012

      C’est tellement bien la wallbox, que je vais certainement en installer deux, ça doit être encore mieux !

      Sérieusement, ça n’a aucun intérêt pour charger une Mia !

      Répondre
      • Normand propre écrivait le 16/11/2012

        parole d’expert !

        Répondre
    • TROTTA Olivier écrivait le 16/11/2012

      c’est drôle, vous n’aviez pas vu que c’était de l’humour sous forme prospectif aussi… ERDF, Schneider, Itron qui fabrique le Linky en France et d’autres qui y participent, EDF, et j’en oublie des dizaines, Renault, Moveo, certains pôles de compétitivité… quand on regarde ce qu’ils ou elles proposent et cherchent ensemble pour faire avancer le schmilblick, Legrand, Hager, DBT… ce qu’elles représentent en investissements, en emplois, en recherches, en innovations, etc… les pouvoirs publics, l’Etat, les collectivités… je me dis quand même que le progrès a de l’avenir… et de voir que cette filière crée aussi de l’emploi, c’est plutôt une bonne nouvelle… comme Mia avec ses produits d’ailleurs…
      « un monde plus intelligent est à portée de mains si on travaille tous ensemble » dixit la Banque Mondiale… continuons à avancer ensemble… en tous les cas, le VE n’est pas forcément qu’assimilable à « une bonne vieille prise de terre 16A » fort heureusement et qui n’est pas vraiment synonyme de progrès technique ce jour… et qui ne fait pas forcément rêver ni avancer. C’est comme pour internet, comment le réseau et ses acteurs branchés dessus fonctionnerait si on n’avait gardé que nos vieilles « prises » de téléphone branché sur nos ordinateurs ?! et comment ferait t’on pour surfer à très haute vitesse… sans ces fameuses « boxs » qui se sont démocratisée absolument partout et qui font l’interface parfaitement bien ce jour, tellement bien qu’on les oublie peu à peu… ils ont fait pareil, ils ont bossé « ensemble » les opérateurs, les gestionnaires de réseau, les fabricants de boxs, les fournisseurs de contenu, les fabricants de matériels qui se branchent sur ce réseau (HDMI pour image et son par exemple qu’on retrouve sur les boxs adsl… assimilable par certains aspects à la prise de type 3 communiquante et à son socle de prise sur les wallbox…) etc… ! n’arrêtons pas le progrès… à la porte du VE. Tant qu’à faire… voyons les choses en grand et au global… et j’ai donc ce jour la même image du réseau internet qui fonctionne et du réseau électrique « connecté » qui se met en route pour et autour du VE notamment… mais on n’en est qu’au début… un central téléphonique pourrait être le pendant d’un poste de distribution électrique en basse tension, etc… dans la logique de réseau globale connecté finalement assez identique… et tous ces progrès dans le réseau internet ont été assez vite… bref, si vous voulez piloter des infrastructures de recharge à terme en réseau, il faut bien pouvoir communiquer… et généralement, ça passe par un fil pilote que l’on retrouve dans les prises qui en sont équipées. Qu’on ne trouve pas dans une « bonne vielle prise »… je me suis donc projetté un peu « plus loin »… la wallbox est déjà au développement et à l’utilisation quotidienne du VE ce que la box internet a été au développement et à la démocratisation de la facilité d’accès, de la performance, de la sécurité d’utilisation du web à la maison. Après, tout dépend où l’on veut aller… il y en a encore qui surfe en bas débit car ça convient à leurs usages, d’autres qui ne peuvent faire autrement de part leurs spécificités géoographiques et techniques notamment… et la grande majorité qui bénéficie d’un confort et de performances d’utilisation au quotidien qui apparament là aussi n’a pas fini de s’améliorer… on voit la fibre optique arriver avec des performances à la clé qui explosent… la recharge par induction sans fil commence à être testée… la 4G… la pile à combustible… à suivre.

      Répondre
      • Image avatar
        Jean-Pierre P écrivait le 16/11/2012

        Je ne sais pas si vous avez de la fibre optique chez vous, mais sachez que votre ligne téléphonique est constituée d’une paire 6/10 ème en cuivre et qu’une « vieille prise téléphonique » suffit pouur faire la liaison avec la box.
        le câblage se fait en RJ 45 ou RJ 12 pour faire joli. Il n’y a que 2 fils. C’est le signal ADSL qui transite sur de vieilles lignes qui peuvent avoir plus de 50 ans. En ce qui concerne le compteur Linky, c’est avant tout pour supprimer
        le relevé manuel. Pensez à l’économie, plus de sous traitant
        pou faire du porte à porte. Aucun avantage pour le consommateur sinon recevoir plus souvent ses factures au montant correspondant à sa consommation précise. Donc plus d’argent frais dans les caisses. Je ne sais pas si vous avez un chauffe-eau électrique, mais sachez qu’il est pilotable pendant les heures creuses avec aussi une paire de fils à partir du compteur. La Wallbox pour faire joli, va rassembler le secteur 230 V et la commande. Comme vous l’a expliqué Benoit un simple commutateur en heures creuses suffit. Il y a progrès réel et beaucoup de choses en trompe l’oeil, ne vous laissez pas influencer.

        Répondre
        • TROTTA Olivier écrivait le 16/11/2012

          Cher Jean-Pierre P,
          jusqu’à preuve du contraire nos amis d’ERDF n’étant pas encore équipé d’une flotte de quelques milliers de Mia non polluantes, ceux-ci faisaient bon an mal an quelques 35 millions de km/an juste pour aller relever les compteurs comme on dit… oui oui vous avez bien lu le chiffre extravagant… donc à un moment ou à un autre , il faut savoir ce que l’on veut cher ami… le compteur Linky qui communique à distance et assure donc la télérelève à distance sans aucun déplacement physique donc sans aucune pollution, soit le progrès aussi… c’est comme les vieux combats d’arrière-garde entre le papier et le numérique… en France, on n’a plus bcp de pétrole mais on a encore quelques bonnes idées sous le coude… alors, si même les écolos qui roulent en VE ne veulent pas de la télérelève, je mange mon chapeau, car ils ne sonts pas éco2 logique, hors c’est ça qui prime ce jour ! donc il faut arrêter de voir du big brother partout et avancer… il va aussi permettre la modulation des tarifs et tout un tas de choses fort intéressantes et notamment créer des emplois pardi… puisqu’il en supprime par ailleurs aussi à priori… so watt ? oui oui pour la prise RJ 45, l’adsl marche très bien sur la vieille paire de fil de cuivre… mais sans la box qu’il y a surtout derrière, elle ne sert strictement à rien sinon cette bonne vieille prise… toute seule ! il lui faut une tour de contrôle qui veille au grain et mouline tout ça, avec de l’électronique embarquée, etc… que c’est beau le progrès, quelles sont jolies toutes ces box adsl, on n’imagine même pas ce qu’il y a dedans tellement elles paraissent simples d’aspect extérieure… elles font oublier la technologie qu’elles embarquent, tout simplement pour se fondre dans leur environnement… merci à elles ! et à tous ceux qui les fabriquent, les dessinent, les réparent, les vendent, les distribuent…

          Répondre
          • Alain Gorius écrivait le 16/11/2012

            A propos des box cela aurait du servir de leçon, depuis l’adsl j’avais un modem routeur (=un circuit imprimé, des fiches et un boitier plastique noir) qui me servait à chaque changement d’opérateur ou de déménagement, sans avoir a payer de location, de frais de résiliation et d’envoi recommandé lors de changement d’opérateur, jusqu’au jour ou les opérateurs ne m’ont plus communiqué les codes de paramètrage: depuis je paie la location comme toute le monde d’une boite en plastique d’un design a faire pâlir mes invités.
            Moralité : belle box = belle arnaque.
            Ou encore : Wall box tu vas droit dans le mur
            Un con sommateur aguerri

      • Image avatar
        Benoît KAYSER écrivait le 16/11/2012

        Donc si j’ai bien compris l’explication :
        « c’est drôle, vous n’aviez pas vu que c’était de l’humour sous forme prospectif aussi… »

        ça veut dire que la wallbox, c’est…. la blague de demain dont on peut dire dès aujourd’hui, c’est effectivement drôle !
        je m’attendais à un truc plus triste, comme quoi il ne faut jamais se fier aux idée reçues :-D
        …et youplaboum !

        Répondre
        • Image avatar
          Benoît KAYSER écrivait le 16/11/2012

          « rire », pas « dire », évidemment

          C’est mon clavier non-communicant me joue des tours :-)

          Répondre
  11. Normand propre écrivait le 16/11/2012

    Pour moi, il faut que les choses soient simples… c’est sans doute pour ça que j’ai choisi la mia.
    Pour la prise de courant aussi, restons simples : une recharge le soir en 3 heures (exceptionnellement 5h si on a presque complètement déchargé la batterie) donc nul besoin de wallbox intelligente thermo régulée à co2mpensation hydro pneumatique intégrée, une bonne vieille prise de terre 16A est et restera longtemps amplement suffisante.
    Désolé d’avoir une vision aussi simpliste, mais quand les messages sont trop longs et trop techniques, je n’arrive même plus à les lire, encore moins à les comprendre, ça doit être parce que je suis trop co2n (humour à prendre au 3ème degré)
    En tout cas, 2ème choix ou pas, Cécile Duflot roule en mia, chouette, encore une d’immatriculée !

    Répondre
    • Image avatar
      Jean-Pierre P écrivait le 16/11/2012

      J’approuve !

      Répondre
  12. Image avatar
    Topolino écrivait le 16/11/2012

    La seule intelligence que je vois actuellement dans une WallBox, c’est qu’elle va créer des emplois en France.

    Répondre
    • TROTTA Olivier écrivait le 16/11/2012

      Topolino,
      va lire ça sinon, ça émane d’un sacré Mr qui a un sacré humour en plus…
      http://billaut.typepad.com/jm/2012/11/vous-avez-dit-reshoring-.html
      … »prenant en compte tous les coûts de logistique. Il semblerait en effet que ces coûts soient mal pris en compte par les chefs d’entreprises américains … Car comme les coûts de production chinois étaient tellement bas, on ne se préoccupait pas beaucoup de quantifier exactement ces coûts dans leur globalité.  » … les fameux co2ûts cachés qu’on a jamais évidemment payé et dont je parle depuis un certain temps, quelques années à vrai dire, maintenant… donc si ce vaste mouvement de balancier planétaire se confirme, le retour du low co2st et pas du low cost, énorme différence, puisque le critère prix n’est plus forcément le 1er déterminant, va grandement nous aider… mais il ne profitera pas forcément à ceux qui en ont le plus profité soit la plupart des grands distributeurs et e-commerçants… qui ont fait parfois leur fortune avec la Chine… décarbonisation = déglobalisation = fin du libre échange de CO2 non consenti = retour aux fondamentaux et à plus de rationnalité… in fine, énergétique notamment pétrole en tête ?! plus de travail chez nous aussi…? et moins de rentiers du commerce…?! plus d’usines… wahou… il se pourrait bien que cela soit ça le grand changement attendu et en cours… franchement, le dernier porte co2ntainers de la CMA CGM qui fait plus de 400m de long, qui transporte 16 000 co2ntainers d’un coup en faisant l’aller simple Chine France, s’il reste un eu plus à quai… ou s’il repart enfin bien chargé de Made in France… allez hop, des eco2ntainers de wallboxs et de compteurs Linky français sans parler de tout le reste, des Mia, des ZOE, du vin d’Alsace… ! et là la boucle serait plus justement bouclée… enfin. Donc le pétrole structurellement cher in fine n’a pas forcément que des inco2nvénients puisqu’il nous pousse à redevenir plus rationnel… et plus éco2 logique en faisant des éco2nomies d’échelle. A suivre…

      Répondre
    • Alain Gorius écrivait le 16/11/2012

      On paie aussi des fonctionnaires pour des commissions techniques qui ne servent à rien, que de gaspillage d’emplois si l’on ajoute les installateurs de wall box! Mais dans ce cas, on est plus contribuable mais simple pigeon. Jamais un boitier electrique, dont on ne sait rien au fond, aura tant fait parler.

      Le progrès ne vaut que s’il est partagé par tous. ( Aristote, un mec branché)

      Répondre
  13. Paul écrivait le 22/11/2012

    Je n’ai aucune idée de son autre voiture éléctrique, mais je reconnais que la mia est très bien te très pratique ! encore faut-il avoir l’idée de la recharger… Hein madame duflot ???

    Répondre
Et si vous laissiez un commentaire ?