La C-Zen débarque en France !

courb-c-zen

Automobile Propre vous en parlait en février, la voiture électrique C-Zen du fabriquant lyonnais Courb pointe son nez sur le marché Français.

Cette voiture 100% electrique est fabriquée a Saint-Priest, dans la banlieue Sud-Est de Lyon. Elle est assemblée à partir de composants issus de sous-traitants français, ce qui lui a permis de décrocher le label Origine France Garantie.

Le véhicule sera dans un premier temps vendu chez une trentaine de distributeurs français. La petite entreprise lyonnaise prévoit la production de 700 voitures cette année puis 1 500 l’année prochaine.

La C-Zen est un petit véhicule deux places très léger (seulement 750kg sur la balance) particulièrement adapté à la ville. Elle est équipée d’une batterie rechargeable sur une prise 220V, vous pourrez donc la recharger chez vous en toute simplicité !

Coté autonomie, la C-Zen pourra vous transporter sur 120km avec une vitesse de pointe de 115km/h. Vous pourrez donc aller au travail sans problème et épater vos collègues qui ne manquerons pas de remarquer son style original très sympathique.

Pour vous procurer la C-Zen il vous faudra débourser 18 750 euros (ou 14 500 euros HT si vous êtes un professionnel).

Cette voiture vous intéresse ? Dites-nous ce que vous en pensez !

Image avatar Billet rédigé par
50 commentaires pour ce billet
  1. Christophe écrivait le 10/06/2014

    Je préfère la Mia : moins chère et plus spacieuse a l’intérieur …. Vivement que Mia reprenne son activité , ça devrait arriver vite …

    Répondre
  2. fred834 écrivait le 10/06/2014

    y’a pas à dire…
    Cette C-zen est vraiment plus attachante que la Mia.
    Je ne critique aucunement la Mia, qui a certes pas mal d’atouts pour elle, mais pour de la ballade, et du trajet individuel pour aller bosser… cette Courb en « jette »

    Répondre
  3. Christophe écrivait le 10/06/2014

    Les goûts en matière de design … Nul de détient la vérité … Moi je trouve la Mia très jolie … Comme quoi …

    Répondre
  4. Image avatar
    amconline écrivait le 10/06/2014

    Plus sexy que la Mia, mais moins fonctionnelle…

    Répondre
  5. Image avatar
    rickobotics écrivait le 10/06/2014

    je la trouve encore plus laide que la Mia, et vu le prix … ça fait vraiment voiture sans permis pour le coup. j’ai du mal à croire qu’elle ai un meilleur avenir que Mia … j’espère me tromper, mais 700 cette année pour 1500 dès l’an prochain ?? Les investisseurs ont réellement crus à ça ?! Sérieux ??? On est sur les mêmes volumes que la Leaf là quand même …

    Répondre
  6. lelclar écrivait le 10/06/2014

    18.750€ avec ou sans les aides?

    Répondre
  7. Image avatar
    triphase écrivait le 10/06/2014

    Réponse: sur le site c’est « à partir de 25000€ »…

    Ce n’est pas une VSP, c’est une « voiture petit permis », le B1 pour les quadricycles « lourds », rien à voir avec les « poids lourds »!!

    Répondre
  8. Guillaume D. écrivait le 10/06/2014

    Voiture électrique non polluante et écologique… ce n’est pas très déontologique la manière dont Courb se présente sur son site internet! Une présentation qui déjà été épinglée par le JDP avec Bluecub il y a quelques mois de cela (http://www.lepoint.fr/auto-addict/actualites/moins-polluante-mais-pas-ecologique-la-pub-pour-une-voiture-electrique-epinglee-03-04-2014-1808808_683.php).
    Mauvais timing de sortie par ailleurs alors que l’Euroncap a présenté des résultats de crash-tests peu encourageants de quadricycles lourds…

    Répondre
  9. Image avatar
    alainl007 écrivait le 10/06/2014

    Bonjour,

    C-Zen (12 kWh pour +-90 km) au prix d’une C-Zero? Oublie!!
    Sans le bonus (25.000€), c’est le prix de 3 Dacia Logan!!
    L’ère du jouet électrique surfacturé est terminée depuis 2 ans!!
    Avec 5.000€ en moins, ça aurait pu le faire.
    Ils ne connaissent pas l’histoire Mia ou quoi?

    CITROEN C-ZERO
    Meilleure Remise Elite-Auto 22,0 %. A partir de 17 053€.

    Bonne route en VE.

    Répondre
  10. 44444mi écrivait le 10/06/2014

    Les chiffres de 700 et 1500 sont ils reels? plus precisement l’usine est elle dimensionne et les effectifs sont ils deja prevus pour cette production?

    En effet parler de 700 voitures pour cette année alors que nous sommes presque a la moitie de l’année et que le vehicule n’est meme pas en vente ca n’a pas vraiment de sens d’autant que ce score les placerait derriere zoe et leaf…

    en etant a peine mechant si ils vendent autant que Mia ca serait deja un excellent score vu le prix de vente

    Répondre
  11. bzoup écrivait le 11/06/2014

    Existera t’il un équivalent à tesla en France?
    On est mal parti…

    Même la Zoé, qui devrait faire des gros volumes est largement sous les prévisions.

    Répondre
    • Jethan écrivait le 11/06/2014

      Je poserai autrement la question : est-il souhaitable qu’il y ait un équivalent de Tesla en France ?

      Je résume (en caricaturant peut-être un peu) :
      - une voiture de deux tonnes en raison du pack batterie pour rassurer l’automobiliste (mais cela alourdit la dépense énergétique pour la déplacer)
      - un réseau de bornes qui reste lié aux concessions (quid du bled paumé où l’étude de marché arrivera à la conclusion qu’il n’est pas rentable d’installer une concession compte-tenu du revenu moyen dans la région ?)
      - un modèle économique certes très rentable (entre 60 000 et 80 000 euros la voiture je crois) mais qui colle une image de véhicule pour l’élite loin de ce que devrait être la préoccupation du moment (permettre un accès au VE pour le public le plus large possible afin que le plus grand nombre puisse anticiper sa propre transition énergétique et peser sur les décisions de développement d’infrastructures de recharge)

      Quand je vois une Tesla, certes elle est plus stylée que ma Mia, mais par contre le match au niveau recharge sur une prise 220v est plié d’avance.

      Répondre
  12. Alde écrivait le 11/06/2014

    La C Zen est avant out un outils pour Pro car catégorie N1; 2 places = Utilitaire donc tva récupérable
    et env 13 000 € HT tout compris
    coffre de 540 L ( une machine à laver tient debout dans ce dernier )
    Les particuliers séduits par une 2 places électrique sympatrique différente (belle ou pas il aura fallu 15 ans à la Smart pour rentrer dans les mœurs)

    Avec – de 750 kg elle s’adresse également au marché du loisirs
    La seule auto pouvant être tractée derrière un camping car , sans remorque puisque tirée par un timon monté sur son châssis

    Verte assurément puisque l’accord signé entre Courb et
    CNR « Pure Move » propose l’abonnement à l’électricité Hydraulique et solaire + éolien

    label France garanti oui aussi …
    On est impatient de la voir sur nos routes

    merci à Courb d’oser bravo aux pme qui bougent

    Répondre
    • Image avatar
      rickobotics écrivait le 11/06/2014

      tu fais bien de le préciser, la C Zen est bien une 2 places … tu est sérieux par contre quand tu parle d’un avantage ? Effectivement, c’est très orienté sur la niche des versions pro, vous savez, les voitures classiques auxquelles on a retirer la banquette arrière. Rien à voir avec du transport de marchandises quoi. Tu connais bcp de pros qui vont trimbaler des laves linges ? Pour info la C0/Ion le permet déjà avec son grand coffre … sauf qu’elle à 4 places. Bon, ok elle a le mérite d’être particulière en tout cas … une clientèle de niche à mon avis.
      Pour la blague du camping car, j’ai bien ri aussi, merci !! Pourquoi pas sur le toit aussi ?! ;)

      Répondre
      • Image avatar
        amconline écrivait le 11/06/2014

        Comme Gigi ? ;)

        Répondre
    • Rolf68 écrivait le 12/06/2014

      Bonjour Alde

      Petite question en passant, peut-être idiote mais bon j’aime savoir :)

      Vous dites que la voiture est tractable derrière un camping-car. Est-ce que dans cette configuration la batterie se recharge en roulant, évitant donc de devoir brancher la voiture à une prise à l’arrivée ?

      Répondre
      • Cesar Theodore écrivait le 13/06/2014

        Le point 7 de l’article R311-1 du code de la route précise qu’un ensemble de véhicules est constitué d’un véhicule à moteur auquel est attelé une remorque. Dans le cas présent, il s’agit d’un véhicule à moteur attelé à un autre véhicule à moteur. Cette configuration de circulation (hors véhicules de dépannage) n’est pas autorisée par le code de la route.
        Chaque véhicule constituant un ensemble (un véhicule à moteur et une remorque) doit disposer de son propre certificat d’immatriculation en cohérence avec sa situation. En particulier le véhicule remorqué doit disposer d’un certificat d’immatriculation « remorque ».
        En conséquence, une voiture particulière peut tracter une remorque (genre REM ou RESP sur le certificat d’immatriculation du véhicule tracté) mais ne peut pas tracter un autre véhicule à moteur.
        L’ajout d’un dispositif d’attelage à un véhicule à moteur ne permet pas de le transformer en véhicule remorqué au sens des points 3 à 3-5 de l’article R311-1 du code de la route.
        En conclusion, le seul moyen légal de tracter un véhicule est de le placer sur une remorque type porte-voiture homologuée, adaptée à ce type de transport.

        Une C-Zen ne peut pas être remorquée directement par un camping car, en tout cas pas en France.

        Répondre
    • Cesar Theodore écrivait le 13/06/2014

      Le point 7 de l’article R311-1 du code de la route précise qu’un ensemble de véhicules est constitué d’un véhicule à moteur auquel est attelé une remorque. Dans le cas présent, il s’agit d’un véhicule à moteur attelé à un autre véhicule à moteur. Cette configuration de circulation (hors véhicules de dépannage) n’est pas autorisée par le code de la route.
      Chaque véhicule constituant un ensemble (un véhicule à moteur et une remorque) doit disposer de son propre certificat d’immatriculation en cohérence avec sa situation. En particulier le véhicule remorqué doit disposer d’un certificat d’immatriculation « remorque ».
      En conséquence, une voiture particulière peut tracter une remorque (genre REM ou RESP sur le certificat d’immatriculation du véhicule tracté) mais ne peut pas tracter un autre véhicule à moteur.
      L’ajout d’un dispositif d’attelage à un véhicule à moteur ne permet pas de le transformer en véhicule remorqué au sens des points 3 à 3-5 de l’article R311-1 du code de la route.
      En conclusion, le seul moyen légal de tracter un véhicule est de le placer sur une remorque type porte-voiture homologuée, adaptée à ce type de transport.

      Une C-Zen ne peut pas être remorquée directement par un camping car, en tout cas pas en France.

      Répondre
  13. hyuga écrivait le 11/06/2014

    18 000 … avec les aides ? aie … ça fait mal …

    Répondre
  14. JIMMYDEAN écrivait le 11/06/2014

    Sympathique, mais les 700 véhicules par an représente un challenge vraiment énorme … soit environ 58 véhicules par mois à écouler, en partant de rien, sans une image ou un produit fort… j’espère franchement que cette sympathique aventure ne se terminera pas en impasse (comme hélas beaucoup d’autre dans le VE)

    Répondre
    • 44444mi écrivait le 15/06/2014

      c’est 700 vehicules cette année…donc plus de 100 vehicules par mois si la production debute en juillet…

      Répondre
  15. Didier écrivait le 11/06/2014

    Mia, Courb, Volteis, Lumeneo, Brandt, etc.

    Si tous ces constructeurs avaient au moins bossé ensemble, ça aurait peut-être pu donner quelque chose.

    J’ai failli prendre du Mia pour la ville (déposer les enfants à l’école et aller au travail) mais franchement le rapport qualité/prix m’a découragé, il y a quelques années j’ai failli acheter une Tender 4×4 mais des batteries au plomb non sans blague, etc.

    Ces voitures sont hors de prix, elles ne font que bouffer nos impôts, il faut arrêter !

    Il y a la place pour une marque, la plus avancée me semble Mia, si des investisseurs veulent se lancer qu’ils soutiennent Mia plutôt que sortir de nouvelles voitures invendables.

    Accessoirement un voiture électrique demande des compétences technologiques, notamment pour garantir la longévité de la batterie, faire rouler la voiture n’est pas le plus difficile ! Et la maintenance ?

    Enfin bonne chance tout de même…

    Répondre
  16. lelclar écrivait le 12/06/2014

    25.000€?! Gloups! Une des triplettes est largement préférable.

    Répondre
    • billoup1 écrivait le 13/06/2014

      Bonjour,
      Il va falloir attendre une voiture électrique chinoise fabriquée en grande série, d’un poids à vide de 600 Kg. pour 100 Km d’autonomie et 700 Kg pour le double Je vais dire, à contre courant, sans fioriture; à moins de 11000-13000 Euros,.
      Peugeot est peut être dans le coup avec sa BB fabriquée en chine, pour débloquer les ventes.
      Merci.

      Répondre
  17. Philb71 écrivait le 14/06/2014

    40% plus cher, 30 à 50 % de places assises en moins et une capacité utile de coffre inférieure de moitié que la Mia?
    Merci, mais non merci.
    Je garde ma Mia.

    Répondre
  18. Kris.K écrivait le 14/06/2014

    Quel utopie !!
    Ce projet est resté sur des objectifs des débuts de son études.
    Mais depuis on trouve des offres de vrai voiture avec capacités supérieures et bien moins chères. Payer un tel prix pour uniquement se démarquer me semble excessif.
    En même temps ça pourrait être une leçon pour MIA !!
    J’avais trouvé le projet MIA Rox très intéressant et potentiellement attrayant avec son coté méhari si elle avait été proposé à moins de 12000€ avec quelques adaptations …

    Répondre
    • Philb71 écrivait le 15/06/2014

      De vraies voitures avec des capacités supérieures et bien moins chères?
      Aujourd’hui?
      En France?
      Des noms!! Des noms!!
      Parce que depuis la Mia que les banquiers français eont laissé crever en raison de leur frilosité, je ne vois rien sur le marché actuel qui remplisse les critères de capacités supérieures et de prix moins élevé…
      La Mia Rox était prévue aux alentours de 15000 euros, batteries comprises…

      Répondre
  19. Et alors ? écrivait le 15/06/2014

    Elle a le mérite d’exister et de diversifier l’offre !

    Aujourd’hui on tourne en rond avec 4 modèles :

    - Zoë, Leaf et nos voitures de Mickey (C 0/Ion).

    La Fluence étant déjà un modèle de collection.

    Si on met de coté I 3 et la Tesla (autre budget).

    Que reste t’il ? VW et Ford donc c’est maigre !

    Moi perso qui ait beaucoup roulé en voiture de

    Mickey (+ 50 000 kms) je dirais que la nouvelle

    me fait penser à la voiture de Donald ! What else ?

    Répondre
  20. zlin69 écrivait le 15/06/2014

    Certes l’Aventure est sacrément ambitieuse alors aidons là.
    La C-Zen est parfaite sur le créneau des entreprise et des collectivité locales qui veulent se faire remarquer.
    Le projet est conduit de façon très professionnelle et mérite de trouver sa place.
    C’est sans doute aussi par ce type de véhicule que le VE se développera. N’attendons pas que les chinois prennent le marché pour pleurer.

    Répondre
  21. Didier écrivait le 15/06/2014

    Je ne suis pas sûr qu’il faille soutenir ce projet.

    Ma mère voulait acheter une Mia 3 places, elle a discuté avec la factrice qui roule en électrique, je crois que c’est un quadricycle lourd Ligier, mais la postière a dit que ces véhicules posaient « plein de problèmes », elle n’a rien dit de plus mais du coup ma mère qui n’était déjà pas très sûre… a acheté une Twingo, et comme ma mère voulait une automatique et que la seule en stock était un modèle tout cuir (se donc elle se moque) sa Twingo lui a coûté bien plus chère qu’une Mia complète !

    C’est dommage, ma mère fait 30 km maxi dans une journée, et encore seulement 2 ou 3 fois par semaine, et peut-être 80 km 1 ou 2 fois par an, la Mia aurait été très bien.

    Je ne sais pas quel était le problème de la Ligier, batteries pas fiables, ou la postière avait simplement froid dedans l’hivers, ou des pannes, mais le résultat c’est que ça fait une très mauvaise pub aux VE.

    Donc des VE ultra-subventionnés, vendus uniquement parce que les acheteurs veulent soutenir ce marché (en pure perte car cette boite aura coulé dans 2 ans), et au final ça nuit aux vrais VE comme la Mia, la Zoé, la Leaf, etc.

    Répondre
  22. Gégé écrivait le 15/06/2014

    +1
    Les FDO ont manifestement d’autres chats à fouetter et on voit régulièrement des camping-cars tracter des automobiles, sur leurs roues, équipées de « cadre à tracter ».
    Une remorque de plus de 500 kg DOIT avoir une carte grise avec la mention O1 (ou O2).

    Répondre
    • Gégé écrivait le 16/06/2014

      Posté au mauvais endroit, désolé
      Je répondais aux deux posts indentiques de Cesar Theodore un peu plus haut au sujet du tractage d’un véhicule derrière un camping car.

      Répondre
  23. billoup1 écrivait le 16/06/2014

    Bonjour.
    Chacune de ces réalisations, MIA, C-zen ou autres ont l’avantage d’emmener une contribution à la voiture électrique.
    Il y a partout des idées à prendre ou à éviter. C’est cher, mais cette entreprise peut se faire acheter par un grand qui industrialisant la fabrication en grande série, en fera quelque chose de valable.
    Merci.

    Répondre
  24. Alde écrivait le 16/06/2014

    Donc nous confirmons que la C zen peut être remorquée derrière un camping Car ou tout autre véhicule tracteur
    avec un triangle timon ou appelé aussi cadre à tracter
    ce qui évite l’usage d’une remorque

    cette réglementation est Européenne et annule les dispositions Franco françaises obsolètes

    Répondre
    • Cesar THEODORE écrivait le 16/06/2014

      Bonjour Monsieur Alde,

      Quand j’étais jeune on m’avait appris que lorsque j’avais une information a demander il était logique de s’adresser à l’organisme en charge de la question. La réponse que je vous ai apporté est une réponse qui m’a été faite sur ce point précis par le CNRV (centre national de réception des véhicules) début 2014. Je vous propose par conséquent de vous mettre en rapport avec eux si vous souhaitez avoir une information correcte.

      Pour votre information, d’une manière générale, les accessoires de post équipement pouvant mettre en cause la sécurité des véhicules doivent répondre aux exigences nationales et non européennes; Par exemple une jante alu de post équipement bénéficiant d’un agrément allemand TUV n’est pas homologuée en France et par conséquent peut remettre en cause la couverture du véhicule par l’assureur en cas d’accident.

      C’est bizarre mais en attendant c’est comme ça.

      Répondre
    • Cesar THEODORE écrivait le 16/06/2014

      Bonjour Monsieur Alde,

      Quand j’étais jeune on m’avait appris que lorsque j’avais une information a demander il était logique de s’adresser à l’organisme en charge de la question. La réponse que je vous ai apporté est une réponse qui m’a été faite sur ce point précis par le CNRV (centre national de réception des véhicules) début 2014. Je vous propose par conséquent de vous mettre en rapport avec eux si vous souhaitez avoir une information correcte.

      Pour votre information, d’une manière générale, les accessoires de post équipement pouvant mettre en cause la sécurité des véhicules doivent répondre aux exigences nationales et non européennes; Par exemple une jante alu de post équipement bénéficiant d’un agrément allemand TUV n’est pas homologuée en France et par conséquent peut remettre en cause la couverture du véhicule par l’assureur en cas d’accident.

      Ce n’est pas tyrès logique mais en attendant c’est comme ça.

      Répondre
    • romelec écrivait le 16/06/2014

      Ça veut donc dire qu’il n’y a aucun risque pour le véhiculé à être tracté, y compris à 130km/h (au dessus de sa vitesse maximale), alors qu’il est pas allumé ?

      Étrange car bon nombre de véhicules électriques doivent obligatoirement être déplacés sur plateau…

      Répondre
  25. Image avatar
    benoitkayser écrivait le 16/06/2014

    Je ne connaissais pas, mais visiblement ça existe ! :-)
    http://systeme-bleu.com/
    pas forcément lié à la C-Zen spécifiquement d’ailleurs ….

    Répondre
  26. Alde écrivait le 16/06/2014

    394L0020
    Directive 94/20/CE du Parlement européen et du Conseil, du 30 mai 1994, relative aux dispositifs d’attelage mécanique des véhicules à moteur et de leurs remorques ainsi qu’à leur fixation à ces véhicules
    Journal officiel n° L 195 du 29/07/1994 p. 0001 – 0060
    Edition spéciale finnoise …: Chapitre 13 Tome 26 p. 136
    Edition spéciale suédoise …: Chapitre 13 Tome 26 p. 136
    Texte:
    DIRECTIVE 94/20/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 30 mai 1994 relative aux dispositifs d’attelage mécanique des véhicules à moteur et de leurs remorques ainsi qu’à leur fixation à ces véhicules
    LE PARLEMENT EUROPÉEN ET LE CONSEIL DE L’UNION EUROPÉENNE,
    vu le traité instituant la Communauté européenne, et notamment son article 100 A,
    vu la proposition de la Commission (1),
    vu l’avis du Comité économique et social (2),
    statuant conformément à la procédure prévue à l’article 189 B du traité (3),
    considérant que le marché intérieur comporte un espace sans frontières intérieures, dans lequel la libre circulation des marchandises, des personnes, des services et des capitaux est assurée; qu’il importe d’arrêter les mesures nécessaires à cet effet;
    considérant que les prescriptions techniques auxquelles doivent satisfaire les véhicules à moteur et leurs remorques en vertu des législations nationales concernent, entre autres, les attelages mécaniques de ces véhicules;
    considérant que ces prescriptions diffèrent d’un État membre à l’autre; qu’il est donc nécessaire que les mêmes prescriptions soient adoptées par tous les États membres soit en complément, soit en lieu et place de leurs réglementations actuelles en vue notamment de permettre la mise en oeuvre de la procédure de réception CEE qui fait l’objet de la directive 70/156/CEE du Conseil, du 6 février 1970, concernant le rapprochement des législations des États membres relatives à la réception des véhicules à moteur et de leurs remorques (4);
    considérant que la présente directive sera l’une des directives particulières relevant de la procédure de réception CEE qui a été fixée par la directive 70/156/CEE; que, par conséquent, les dispositions prévues dans la directive 70/156/CEE concernant les systèmes, composants et entités techniques séparées de véhicules seront applicables à la présente directive;
    considérant que, en vue d’améliorer la sécurité routière et de faciliter l’interchangeabilité des véhicules à moteur et de leurs remorques dans le trafic international, il importe que tous les types de véhicules formant un train routier ou un véhicule articulé soient équipés de systèmes d’attelage mécanique normalisés et harmonisés;
    considérant qu’il est souhaitable de suivre les prescriptions techniques du règlement n° 55 de l’ECE (Commission économique pour l’Europe des Nations unies) relatives aux dispositions uniformes concernant les éléments d’attelage mécanique des ensembles de véhicules; que ledit règlement est annexé à l’accord du 20 mars 1958 concernant l’adoption de conditions uniformes de réception et la reconnaissance réciproque de la réception de l’équipement et des pièces des véhicules à moteur;
    considérant que des normes internationales (ISO) ont été principalement prises en compte pour les dimensions uniformes des systèmes d’attelage mécanique afin d’assurer l’interchangeabilité des véhicules individuels formant des trains routiers ou des véhicules articulés et de garantir la libre circulation des marchandises au sein des États membres, ONT ARRÊTÉ LA PRÉSENTE DIRECTIVE:

    Article premier
    Aux fins de la présente directive, on entend par:
    - «véhicule», tout véhicule à moteur tel que défini à l’article 2 de la directive 70/156/CEE, complet ou incomplet, destiné à circuler sur route, pourvu d’au moins quatre roues et ayant une vitesse maximale par construction supérieure à 25 km/h, ainsi que ses remorques, à l’exception des véhicules qui se déplacent sur rails, des tracteurs agricoles et forestiers, et de toute machine mobile,
    - «type d’attelage mécanique», un dispositif d’attelage mécanique pour lequel la réception par type d’un composant, au sens de l’article 2 de la directive 70/156/CEE, peut être délivrée.

    Article 2
    Les États membres ne peuvent refuser:
    - la réception CEE par type ni la réception par type de portée nationale d’un véhicule, ou en refuser ou en interdire la vente, l’immatriculation, la mise en circulation ou l’usage pour des motifs concernant son équipement facultatif de dispositifs d’attelage mécanique,
    - la réception CEE par type d’un composant ni la réception par type de portée nationale d’un composant pour un attelage mécanique, ni interdire la vente ou l’usage d’un dispositif d’attelage mécanique,
    s’il satisfait aux prescriptions fixées aux annexes de la présente directive.

    Article 3
    Les États membres adoptent et publient les dispositions législatives, réglementaires et administratives nécessaires pour se conformer à la présente directive dans un délai de dix-huit mois à compter de la date de son adoption. Ils en informent immédiatement la Commission.
    Lorsque les États membres adoptent ces dispositions, celles-ci contiennent une référence à la présente directive ou sont accompagnées d’une telle référence lors de leur publication officielle. Les modalités de cette référence sont arrêtées par les États membres.
    Ils appliquent ces dispositions dix-huit mois après la date d’adoption de la présente directive.

    Article 4
    Les États membres sont destinataires de la présente directive.

    Fait à Bruxelles, le 30 mai 1994.
    Par le Parlement européen Le président E. KLEPSCH Par le Conseil Le président Th. PANGALOS
    (1) JO n° C 134 du 25. 5. 1992, p. 36.
    (2) JO n° C 313 du 30. 11. 1992, p. 10.
    (3) Avis du Parlement européen du 29 octobre 1992 (JO n° C 305 du 23. 11. 1992, p. 115). Position commune du Conseil du 27 septembre 1993 (non publiée au Journal officiel). Décision du Parlement européen du 9 mars 1994 (non encore parue au Journal officiel).
    (4) JO n° L 42 du 23. 2. 1970, p. 1. Directive modifiée en dernier lieu par la directive 92/53/CEE (JO n° L 225 du 10. 8. 1992, p. 1).

    Répondre
    • Cesar THEODORE écrivait le 16/06/2014

      Je ne sais pas si vous êtes l’importateur ou le fabricant du système mais en tout état de cause l’homologation d’un véhicule ou d’un composant demande beaucoup de rigueur et une lecture attentive.

      Les textes que vous citez indiquent qu’un attelage qui bénéficie d’une homologation européenne peut être vendu et utilisé dans n’importe quel pays de la CEE. C’est tout à fait vrai….sauf qu’un ensemble routier est composé d’un véhicule tracteur et …d’une remorque. Donc vous avez tout à fait le droit de commercialiser votre système pour tracter….une remorque (qui bénéficie d’une catégorie d’homologation bien distincte d’un véhicule à moteur). Non vous ne pouvez pas tracter un véhicule motorisé.
      Si vous avez besoin d’autres informations concernant les homologations routières, sachez que j’effectue des missions dans ce domaine…

      Répondre
      • PitStop écrivait le 17/06/2014

        @César THEODORE:

        Je suis surpris qu’un véhicule à moteur ne puissent en tracter un autre.
        J’ai vu sur les routes de France nombres de camping-car tracter une petite voiture.

        Pourtant les Gendarmes, pus que disponible à contrôler/verbaliser aux péages, ne les interpellent absolument pas et les laissent continué leur route.

        Je suis donc surpris d’apprendre qu’ils n’en ont pas le droit.

        Répondre
  27. Alde écrivait le 17/06/2014

    le véhicule tracté devient une remorque puisque son moteur n’est pas activé
    pourvu d’un dispositif de freinage + 750 kg ou non – 750 kg
    tout à fait légal et déjà vendu en France à plus de 1000 exemplaire et des centaines de millier en Europe

    ? !

    Répondre
    • Cesar THEODORE écrivait le 17/06/2014

      Peu importe que le moteur soit activé ou pas, ce qui compte c’est la catégorie d’homologation de ce qui est tracté qui figure sur sa carte grise. En l’occurrence il s’agit d’un véhicule et non d’une remorque.

      NB: tout professionnel qui commercialise ce type de dispositif a un devoir d’information envers son client, par conséquent s’il y a un accident dû ou pas au dispositif, l’assureur ne paiera rien au client qui a son tour se retournera envers le professionnel qui a vendu le système. Il y a des chances que même l’assurance en responsabilité civile du professionnel ne fonctionne pas car en l’occurrence il s’agit d’un fait caché passible du pénal, et non d’un problème technique ou vice de fabrication. C’est par conséquent la personne physique responsable juridique du magasin de vente qui risque d’être poursuivie à titre personnel au pénal ! Maintenant que vous en êtes informé, je ne peux que vous conseiller de vous rapprocher du CNRV afin d’avoir confirmation de la position officielle du Ministère des transports. Je vous remercie de bien vouloir me tenir au courant uniquement si leur position a changé par rapport à début 2014.

      Répondre
  28. Gégé écrivait le 17/06/2014

    Laisse tomber Cesar.

    Le 16 juin 2014 Monsieur Alde nous explique doctement qu’il suffit de boulonner un cadre à tracter « homologué CE » pour transformer un « véhicule à moteur » en « remorque » au sens de l’article R311-1 du Code de la Route.

    Dans le même esprit, le 24 février 2014, il nous expliquait doctement que Mia allait très bien.
    Pour rappel, Mia était en redressement judiciaire depuis le 12 février ; AUCUNE voiture n’était sortie de l’usine depuis décembre 2013 (ce qu’aucun concessionnaire ne pouvait ignorer) ; la liquidation judiciaire sera prononcée le 12 mars 2014.
    Voir ce fil : http://www.automobile-propre.com/breves/mia-electric-en-redressement-judiciaire/

    Le fait de d’être concessionnaire Mia et « cadre à tracter » altère probablement le jugement de ce Monsieur ;-)

    Répondre
    • Image avatar
      rickobotics écrivait le 17/06/2014

      pas du tout Gégé ! Tu te méprend sur Alde ! C’est de l’histoire ancienne avec Mia, il a certainement fait son méa-coulpa quand les clients qu’il a convaincu de la bonne santé de Mia et donc de lui en commander ont du se retourner contre lui … non, tout ça c’est fini ! Maintenant il repart sur de bonne base, des bases solides … La C-Zen quoi ! Avec ses prévision de 700 ventes en 2014, 1500 en 15 et 1800 en 2016 comme je le lisais encore hier … voilà, c’est déjà plus sérieux … non ? Comment ne pas y croire ?!
      ;)
      Sans rancune Alde, ce n’est pas personnel, juste pour montrer comment certains tentent de nous vendre du vent …

      Répondre
  29. Didier écrivait le 17/06/2014

    Bon, tout ça n’est pas très important.

    Déjà que les VE ne se vendent pas, si cette C-zen a comme principal marché de se faire tracter par un camping car de plus de 3,5 tonnes je pense qu’on peut dors et déjà l’oublier.

    Moi en vacances je vais à l’hôtel, parce que faire des centaines de km en bouffant de 40 l/100 c’est pas très propre…

    Répondre
  30. Alde écrivait le 17/06/2014

    je souhaiterai apporter quelques précisions puisque l’on se permets de m’attaquer
    J’ ai toujours défendu le VE et en ai fais la promotion sans me permettre de juger des critères de chaque marque et modèle MIA est de loin l’auto la plus sympa et bon marché
    ce qui ne m’empêche pas de vendre des Mitsu psa de la Tesla et des Up ou de l’Ampéra à l’occasion ( et en utilitaire des E box des Mega , Helem, et produire des bateaux électriques des Ixos pour PMR etc + des 2 /3 roues ..
    je distribue à la grande satisfaction des utilisateurs de Zoé le cro Elpa , donc pour les leçon c’est bon
    Le cadre à tracter n’est qu’un détail dans cette offre je ne le distribue pas mais allez demander au fabricant cadre bleu des explications je n’ai reproduit que le texte officiel
    Si la C zen peut être tractée comme une smart et plein d’autre autos c’est tant mieux ( elle sans freinage puisque plus légère ) pas de polémique inutile
    Réjouissez vous de la sortie d’un nouveau modèle Soyez curieux et Passionnés comme beaucoup d’entre nous
    que Courb annonce 700 autos peu importe s’ils en produisent 100 le principal c’est que cette sté ose un VE et que celui ci fasse parler
    les commandes de MIA en cours seront elles honorées ?
    nous en saurons plus dans quelques semaines
    à ce jour des repreneurs sont annoncés
    Vous savez quel plaisirs on a à rouler en VE que cette solution est à ce jour la meilleure
    ET Vous que faites vous pour le VE ?

    Répondre
    • Gégé écrivait le 18/06/2014

      Je roule en Leaf, essaie (dans la mesure de mes capacités) de répondre, ici et ailleurs, aux interrogations des futurs acheteurs.
      Le concessionnaire Nissan dirige les nouveaux propriétaires vers moi pour les questions « pointues ».
      Etc….
      Rien de personnel contre Monsieur Alde, il n’est effectivement pas le seul à vendre des cadres à tracter, il n’est pas le seul, non plus, à faire une lecture erronée de la directive 94/20/CE.

      Répondre
  31. Image avatar
    rickobotics écrivait le 17/06/2014

    « que Courb annonce 700 autos peu importe s’ils en produisent 100 le principal c’est que cette sté ose un VE et que celui ci fasse parler »
    C là où nos points de vue divergent … MDI à bcp fait parler de sa solution à Air comprimé, mais pas vraiment en bien ! Aujourd’hui dès que qq parle d’air comprimé, tout le monde rigole, même si ça vient d’un groupe sérieux (PSA ? ;) Ce n’est donc pas en sortant des modèles voués à l’échec que le VE va avancer ds la bonne direction … c’est mon avis. J’essaie de parler en bien du VE dès que je peux et systématiquement les gens me sortent des exemples de voiturettes, d’autonomie ridicule, de look dévastateurs etc … Ok, Tesla ne sauvera pas l’image du VE à lui tout seul, mais la C-Zen n’apporte malheureusement pas grand chose, ni en look, ni en perf, ni en autonomie, et quand ça va se casser la gueule d’ici 2-3 ans, les gens diront: « vous voyez, le VE ça ne marche pas ! ». Il y a de beaux projets en cours, mais attention de ne pas perdre du temps et de l’argent avec ceux qui ne fonctionneront pas ! Il y a des besoins immédiats et énorme rien que ds la livraison de proximité. Si les pros s’y mettent, les particuliers suivront, voilà une direction inintéressante selon moi … en tout cas, moi qui essaye de monter une affaire avec des VE pour de la livraison (tu vois, chacun essaie de faire avancer les choses à son échelle), je suis entièrement d’accord avec toi sur Mia, c’est un VE idéal ds son gabarit avec un volume super intéressant au vu des derniers prix pratiqués dans une belle démarche globale. Leur erreur a été de ne pas voir la réalité de la demande et pour moi du côté de C-Zen, ils sont encore plus à côté de la plaque. J’espère me tromper et que ce sera un carton, mais franchement, je vois pas comment … dsl ! Pas la peine de nous vendre une utilisation totalement marginale, des vélo derrière un camping car, pk pas, mais alors tracter une voiture …

    Répondre
  32. Didier écrivait le 18/06/2014

    Remarquez il y a pire, une société commercialise un fauteuil roulant électrique 4×4 pour 15 000 euros, hélas je ne retrouve plus la vidéo, c’était un reportage d’une chaîne régionale… Le constructeur annonce comme débouché le fait de se promener dans les vignes…

    Répondre
Et si vous laissiez un commentaire ?