Anticipant ses propres besoins en batteries, le groupe allemand Siemens vient d’officialiser un partenariat avec Northvolt pour l’industrialisation en Europe de cellules pour batteries lithium-ion.

Selon les termes de l’accord, l’industriel allemand offrira à Northvolt son « portefeuille numérique » allant du logiciel de planification et de conception à l’automatisation, en passant par les réseaux de communications industrielles et les solutions « cloud ».

Au total, dix millions d’euros seront investis par Siemens qui n’est pas le premier groupe à rejoindre l’aventure de l’entreprise suédoise. Scania figure déjà parmi les partenaires tandis qu’ABB est associé sur toute la partie industrielle, investissant dans la société via son fonds ABB Technology Ventures.

Soutenue par la Commission Européenne via un prêt de la BEI de 52,5 millions d’euros, la Gigafactory de Northvolt est un projet initié par deux anciens de chez Tesla. Installée en Suède, cette méga-usine de batterie devrait commencer à tester et optimiser ses chaînes de montage d’ici 2019. Son entrée en service est prévue pour 2020 avec un objectif de production de 8 GWh de cellules par an puis 32 GWh d’ici 2023.  Une fois la construction du site achevée, Siemens compte y acheter ses batteries, faisant de Northvolt l’un de ses fournisseurs privilégiés.

Batteries : Siemens s’associe au projet de Gigafactory de Northvolt
5 (100%) 11 votes