Afin d’alimenter ses futures générations de voitures électriques, l’Alliance Renault-Nissan travaille sur une nouvelle génération de batteries solides.

Plus efficaces, plus rapides à charger et plus sûres que les actuelles batteries lithium-ion, les batteries solides sont considérées par beaucoup d’acteurs de l’électro-mobilité comme la prochaine évolution majeure dans le domaine du stockage de l’énergie. Alors que Toyota, Hyundai ou BMW ont déjà déclaré s’y intéresser, l’Alliance Renault-Nissan indique également travailler sur le sujet.

« La technologie promet d’énormes progrès par rapport aux batteries lithium-ion actuelles« , a déclaré Giles Normand, lors d’une interview accordée au Financial Times . « Les défis sont nombreux, mais nous progressons très bien vers le lancement sur le lancement sur le marché d’ici 2030, peut-être en 2025« .

Des travaux de recherche & développement menés en commun par les différentes marques de l’Alliance dont l’objectif et de développer une plateforme commune pour la prochaine génération de voitures électriques.

L’Alliance Renault Nissan s’intéresse aux batteries solides
4.4 (88.89%) 18 votes