Annonçant les premiers résultats des tests menés par le gouvernement sur les véhicules diesel, la Ministre de l'écologie vient de confirmer la tricherie de Volkswagen avec des niveaux d'émissions cinq fois supérieurs aux normes en vigueur.

Affaire Volkswagen : les tests français confirment la tricherie
Notez cet article

«  Sur les dix véhicules que nous venons de contrôler, on observe que sur Volkswagen il y a un dépassement de cinq fois la valeur limite de la réglementation en oxydes d’azote, on a donc confirmation de la tricherie » a annoncé Ségolène Royal sur France Info. A titre de comparaison la Ministre annonce un « dépassement d’un et demi à deux » sur les autres véhicules testés.

Cette série de tests avait été annoncée début octobre par la Ministre suite aux révélations du scandale Volkswagen. Différents de ceux imposés par la réglementation, ces tests sont réalisés par le laboratoire Utac-Ceram, à l’Autodrome de Linas-Montlhéry (Essonne). Toujours en cours, ces tests devraient être finalisés d’ici la fin du mois sur une centaine de modèles représentatifs de la flotte française.

Reste maintenant à savoir quelles sanctions pourraient être prises par le gouvernement à l’encontre du constructeur allemand. Pour l’heure, rien n’est annoncé.