Selon des chiffres encore approximatifs, environ 1 million de véhicules du groupe Volkswagen pourraient avoir été équipés du logiciel truquant les tests anti-pollution en France.

Affaire Volkswagen – 1 million de voitures diesel truquées en France ?
Notez cet article

Alors que Volkswagen annonçait en début de semaine que 11 millions de voitures diesel étaient équipées de son système de contournement des tests anti-pollution à travers le monde, les premières estimations font état d’un million de véhicules en France.

Une trentaine de modèles concernés

Entre Volkswagen, Audi, Seat et Skoda, le cabinet spécialisé Inovev a réalisé un recensement de tous les véhicules équipés du moteur diesel EA189 et décliné en versions 1.2L 1.6L et 2.0 L. Il estime qu’une trentaine de modèles seraient potentiellement concernés même s’il reste aujourd’hui difficile d’affirmer que tous aient été équipés du logiciel fraudeur.

« Il s’agit des quantités de véhicules particuliers équipés de moteurs 1.6l et 2.0l vendus en France entre janvier 2009 et juin 2015 », précise le Président d’Inovev. « Aucune notion de système de test ni de conception des moteurs n’a été prise en compte. Il s’agit donc d’une enveloppe maximum de véhicules qui pourraient être concernés, à rapprocher du parc de 31,8 millions de véhicules particuliers en France. »

Marque la plus populaire du groupe dans l’hexagone, Volkswagen pourrait représenter 637.000 véhicules. Elle est suivie par Audi (225.500), Seat (111.600) et Skoda (94.000).

VW Polo, Audi A3, Seat Ibiza, Golf 6, Skoda Fabia… la liste des modèles potentiellement touchés est particulièrement longue et figure dans le document ci-dessous.

Des tests aléatoires des la semaine prochaine

Afin de définir si les voitures Volkswagen en circulation respectent les normes en vigueur, la Ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, a annoncé la mise en place de tests aléatoires sur une centaine de voitures du groupe prises au hasard dès la semaine prochaine. Objectif : parvenir à préciser le nombre de véhicules concernés par la fraude.

« On le saura très vite à partir du contrôle parce qu’on pourra faire un pourcentage et voir combien de véhicules ont été impactés. » a déclaré la Ministre.