Fixant de nouvelles règles en matière d’aides à l’acquisition pour les véhicules électriques et instaurant un nouveau fonctionnement pour la prime à la conversion, le décret 2017-1851 a été publié au Journal Officiel ce dimanche 31 décembre.

Voiture électrique : les 6.000 € de bonus conservé

Ouvert aux voitures particulières et aux utilitaires légers électriques, le bonus écologique reste fixé à 6.000 €. Comme l’année précédente, le montant de l’aide est limité à 27 % du coût d’acquisition toutes taxes comprises du véhicule, augmenté s’il y a lieu du coût de la batterie si celle-ci est prise en location. En revanche, le bonus attribué aux véhicules émettant entre 21 et 60 g CO2/km, soit les véhicules hybrides rechargeables, est purement et simplement supprimé.

Côté deux-roues, le bonus attribué aux véhicules de catégorie L (scooters et quadricycles) passe de 1.000 à 900 € à compter du premier janvier.

Excluant les batteries au plomb et réservé aux véhicules dont la puissance est supérieure à 3 kW, le dispositif est calculé en fonction de la capacité embarquée à hauteur de 250 €/kWh et dans la limite de 27 % du prix de l’engin.

Quant aux vélos électriques, si l’aide de 200 € est bien maintenue en 2018, elle est désormais réservée aux seuls ménages imposables.

En pratique, ce nouveau barème s’applique à toutes les commandes passées à compter du 1er janvier 2018 et aux véhicules commandés en 2017 dont la livraison n’excède pas le 31 mars 2018.

20172018
Voiture électrique ou hydrogène (moins 20 g CO2/km)6.000 €6.000 €
Voiture hybride rechargeable (moins 21 à 60 g CO2/km)1.000 €0 €
Deux-roues, tricycles et quadricycles électriques (catégorie L)900 €1.000 €
Vélo électrique200 € ouvert à tous200 € limité aux ménages non imposables

 

Une prime à conversion remaniée

Se voulant plus large, la prime à la conversion évolue largement en 2018. Si elle intègre désormais les véhicules essence datant d’avant 1997, elle repousse à 2001 les véhicules diesel éligibles (2006 auparavant) et s’applique dès acquisition d’un véhicule électrique ou d’un modèle thermique répondant aux critères des pastilles Crit’Air 1 ou 2.

En pratique, la réduction est lourde pour l’électrique, le montant du superbonus passant de 4.000 € en 2017 à 2.500 €. Pour les ménages non imposables, les critères sont élargis à la mise à la casse de véhicules diesel datant d’avant 2006.

Bonne nouvelle : le dispositif est désormais élargi aux quadricycles et deux roues motorisés électriques avec une aide de base fixée à 100 € et à 1.100 € pour les ménages non imposables.

Prime à la conversion : montant des aides 2018

Ménage imposableMénage non imposable
Achat d’une voiture électrique2.500 €2.500 €
Achat d’une voiture hybride rechargeable1.000 €2.000 €
Achat d’une voiture thermique Crit’Air 1 ou 21.000 €2.000 €
Achat d’un deux roues ou quadricycle électrique (catégorie L)100 €1.100 €

Pour plus d’infos : 

 

Bonus écologique 2018 : le décret officiel est sorti !
3.9 (78.26%) 23 votes