Tout terrain électrique conçu pour les baroudeurs,  le Bollinger B1  a été dévoilé fin juillet et aurait déjà reçu plus de 6000 demandes de réservation.

Développé depuis 2015 par Robert Bollinger, qui a fondé Bollinger Motors en 2014, le Bollinger B1 a été présenté le 27 juillet dernier à Manhattan. Côté design, pas de lignes courbées et un style très cubique. Tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, ce premier prototype, proposé avec deux types de carrosseries (fermée ou pick-up),  reste des plus rustique. Sans fioritures, il cherche avant tout à séduire celles et ceux qui privilégient l’aspect pratique à l’esthétique.  Ne mesurant que 3,81 m de long pour 1,94 m de large, le B1 est assez proche des dimensions de la Jeep Wrangler (3.88 x 1.87). Il affiche un poids de 1 769 kg et annonce une capacité de remorquage allant jusqu’à 2 767 kg.

360 chevaux et traction intégrale

Si le Model X ne sera sans doute pas des plus à l’aise sur le hors piste, le Bollinger B1 a été conçu pour s’adapter à tous types de terrains. Monté sur un châssis en aluminium, doté d’une garde au sol de 39 centimètres et monté sur des pneumatiques Mud Terrain LT285/70/R17, ce 4×4 électrique annonce pouvoir gravir des pentes de plus de 50°.

En termes de motorisation, c’est évidemment une traction intégrale qui a été choisie avec deux moteurs – un par essieu – totalisant 270 kW de puissance (360 chevaux) et 640 Nm de couple. Niveau performance, le constructeur revendique un 0 à 96 km/h franchi en 4,5 secondes et une vitesse de pointe de 204 km/h.

60 ou 100 kWh

60 ou 100 kWh… deux configurations de batteries sont proposées par le constructeur avec une autonomie respective de 200 et 320 kilomètres. C’est peu mais le constructeur se réfère sans doute à un usage « tout terrain », beaucoup plus énergivore que sur une route classique.

Niveau recharge, comptez 7 heures pour le pack 60 kWh et 12 heures pour le 100 kWh via une wall-box adaptée sachant que le Bollinger B1 est également compatible avec le standard CHAdeMO pour a recharge rapide.

6000 réservations

Si Bollinger  dévoilera plus tard les tarifs de son modèle, il annonce avoir déjà plus de 6000 demandes de réservation en une quinzaine de jours. Une information à prendre avec la plus grande précaution puisque, a l’inverse de Tesla et de sa Model 3, Bollinger n’impose pas de pré-paiement.

Basé à Hobart, dans l’Etat New-York, Bollinger indique être en discussion avec plusieurs sous-traitants pour organiser l’industrialisation de ce premier modèle. AM General, qui avait jadis assuré la fabrication du Hummer, serait dans la « short list » du constructeur. Les premières livraisons sont attendues dans les 19 prochains mois. Au départ, Bollinger commencera par assurer ses livraisons en direct avant d’entamer la construction de son réseau de revendeurs. A suivre…

Bollinger B1 : le 4×4 électrique américain aux 6000 réservations
5 (100%) 1 vote