Volkswagen mise sur l’électrique pour tourner la page du dieselgate

Lancé le mois dernier, l’appel d’offres mondial de Volkswagen n’a pas été suivi par les fournisseurs de cobalt, jugeant « arrogante » l’offre du groupe automobile allemand.

A l’origine, le constructeur souhaitait parvenir à s’engager sur cinq ans avec un fournisseur du précieux minerai en négociant un prix fixe. Seul bémol : compte tenu de l’essor annoncé du secteur de la batterie, le tarif du cobalt a doublé en seulement un an, passant de 12 à 30 dollars la livre, soit de 10 à 26 euros le kilo. Un tarif qui devrait encore grimper au cours des prochains pour suivre la hausse de la demande.

Evolution du prix du cobalt sur cinq ans. Source : https://investir.lesechos.fr

Voisin du fer et du nickel, le Cobalt est aujourd’hui essentiel pour la fabrication des batteries lithium-ion. Alors que quelques grammes suffisent pour un smartphone, plus d’une dizaine de kilos sont nécessaires pour la batterie d’une voiture électrique.

Selon le Financial Times, l’offre du groupe allemand a été jugée « arrogante » par les différents acteurs de la filière minière. « Ils ont complètement mal évalué le contenu de l’appel d’offres. Il ne sert à rien de négocier – ce n’est même pas un sujet de discussion » a expliqué un trader. Glencore ou China Molybdenum, les grands producteurs du minerai sont clairement en position de force et ne comptent pas se laisser dicter leurs prix. D’après le Financial Times, l’appel d’offres de Volkswagen exigeaient 80.000 à 130.000 tonnes de cobalt, sur un marché dont l’offre totale dépasse un peu plus de 100.000 tonnes par an.

Reste maintenant à savoir si le revers subit par Volkswagen aura des conséquences sur la stratégie d’électrification du groupe. En marge du salon de Francfort, le constructeur avait annoncé vouloir électrifier plus de 300 modèles d’ici 2025 dans le cadre de sa « Roadmap E » (voir notre article).

Dans le monde automobile, Volkswagen est loin d’être le seul constructeur à chercher à sécuriser ses approvisionnements en cobalt. Selon le Financial Times, Tesla et BMW seraient également à la recherche d’accords similaires.

 

Batteries : Volkswagen échoue à sécuriser ses approvisionnements de cobalt
Notez cet article