Batteries : SK Innovation annonce la construction d’une gigafactory en Hongrie

Publicité

Après l’inauguration par LG Chem fin 2016 d’une nouvelle usine de fabrication de batteries en Pologne et l’achèvement en mai de la nouvelle usine de Samsung SDI en Hongrie, voilà que le 3e géant coréen des batteries, SK Innovation annonce à son tour un investissement dans une nouvelle gigafactory en Hongrie.

« Gigafactory » est le terme inventé par Elon Musk pour désigner une usine de fabrication de batteries pour véhicules électriques dont la capacité de production se compte en gigawattheures.

Après avoir fermé en février son usine en Chine suite à la décision de Pékin de ne plus subventionner les fabricants de véhicules électriques utilisant des composants fabriqués par des sociétés étrangères, SK Innovation n’avait pas caché son intention de construire des chaînes de production en Europe. L’objectif est d’honorer le contrat signé avec le groupe Daimler pour les batteries de la gamme électrique de Mercedes. La première de la série sera la Mercedes EQC, un SUV 100 % électrique, dont les ventes devraient débuter fin 2018 ou début 2019.

La nouvelle usine de SK sera implantée à Komarom, dans le nord de la Hongrie, à 2 pas de la frontière slovaque. Ce site a probablement été choisi pour sa proximité avec des usines de Daimler, Audi et Suzuki. La première pierre sera posée en février 2018 et la gigafactory devrait être opérationnelle 2 ans plus tard. Elle aura une capacité de production de 7,5 GWh ce qui en fera une des plus grandes d’Europe. En comparaison, l’usine coréenne de SK Innnovation a une capacité de 1,9 GWh, mais le groupe a déjà annoncé qu’elle serait portée à 3,9 GWh par l’ajout de 2 nouvelles lignes de production.

Après l’annonce faite il y a quelques mois par Northvolt et ABB d’implanter une unité de fabrication de batteries en Suède, l’Europe possédera donc bientôt au moins 4 gigafactories dont la capacité de production cumulée sera toutefois inférieure à celle de Tesla au Nevada (50 GWh). On attend à présent avec impatience le choix d’Elon Musk pour son implantation européenne.

Batteries : SK Innovation annonce la construction d’une gigafactory en Hongrie
Notez cet article

Publicité
Bernard DEBOYSER

Bernard est ingénieur polytechnicien et consultant en énergie et mobilité durable. Passionné par les véhicules électriques qu'il utilise quotidiennement depuis 4 ans, il a créé en Belgique une association qui promeut la mobilité propre, électrique et responsable :

Lire les commentaires

  • Surtout que l'implantation européenne de Tesla :
    - des batteries + cell bien sur made in Europe au moins partiellement
    - des portions de TM3 à livrer à une usine d'assemblage (une TM3 made in Europe avec donc des taxes en moins, des frais de transport en moins etc. et éligibles en version de base à tous les bonus)
    - du stockage résidentiel à associer à des tuiles solaires
    bref, à suivre ...

  • à propos de l'auteur : Mr DEBOYSER se présente comme ingénieur polytechnicien. Je ne mets aucunement en doute ses compétences et la qualité de ses articles, mais pour les français, un ingénieur polytechnicien, c'est un ingénieur qui a fait l'Ecole Polytechnique, école prestigieuse de très haut niveau, et pas un simple ingénieur d'une école lambda de France, Belgique ou Suisse. Si effectivement Mr DEBOYSER sort de l'X ( surnom donné à l'Ecole Polytechnique française), ne tenez pas compte de mon commentaire.

    • Bonjour monsieur, en Belgique aussi, un ingénieur polytechnicien est un ingénieur qui a fait l’Ecole Polytechnique. Je vous confirme donc que je sors bien de l'autre X, l'Ecole Polytechnique militaire de Bruxelles, fondée en 1834 sur le modèle de l'Ecole Polytechnique française, mais dont le "prestige" est peut-être moins connu en France. Lorsque j'y étais il y avait d'ailleurs de fréquents échanges entre les deux écoles.

  • C'est bien mais encore inférieure à Tesla
    Je sais bien que c'est pas facile comme projets mais faut y mettre encore plus de moyens, sinon les batteries des VE ne seront pas produites en grande quantité, et donc ceux-ci seront limités en offre/vente...

  • C'est déja mieux que la Pologne (Lg chem). La production d'electricité est deux fois moins polluante (Grid de 300grCo2/kwh d'apres liveelectricitymap contre 750grCo2/kwh pour la Pologne.)

    C'est donc à l'acheteur de faire le bon choix afin de réduire son impact, acheter une marque qui est fournie par LG ou bien avec SK innovation qui a un impact moitié moindre ( choix possible comme dans d'autres domaines; fournisseurs d'electricité verte etc...).

    • Chiffres base carbone :
      - Pologne : 781 g CO2eq / kWh,
      - Hongrie : 317 g CO2eq / kWh,
      - Suède : 29,6 g CO2eq / kWh.
      Chacun pourra faire son choix en connaissance de cause.

      • Pas encore. Il faut aussi la consommation d'électricité pour fabriquer une batterie LG Chem ou une SK Innov...
        Bref, il faut l'analyse du cycle de vie de chaque batterie pour vraiment comparer. Ce que l'on est pas prêt d'avoir car il me semble que c'est un secret industriel, ou du moins que pour le calculer il faudrait la composition et le process de fabrication exact de chaque batterie...

        • Ben c est similaire entre lg chem et sk innovations qui exploitent la meme technologie pour 2018 (ncm).

          Apres on a deja des infos sur la composition des batteries dans des etudes. On sait que l aluminium qui compose 20% de la batterie je pense compte pour presque 40% des emissions dans la fabrication car fort energivore. L anode actif aussi requiere bcp d électricité.

          Les etudes ont d ailleurs démontré que l impact de la production de la batterie pouvait fortement être diminué en fonction des sources de production d électricité qui sont utilisées.

  • Ce que je vois de positif là-dedans en plus du fait que nous soyons sur la bonne voie, c'est que la chine doit commencer à se rendre compte que l'on peut faire sans eux, que leurs lois ultra-protectionnistes ("la décision de Pékin de ne plus subventionner les fabricants de véhicules électriques utilisant des composants fabriqués par des sociétés étrangères"; sous-entendu "mais continuer à subventionner les leurs" donc concurrence déloyale certe mais intenable surtout pour les "étrangers"; est un exemple) vont peut-être commencer à battre de l'aile.
    Il y aura alors deux possibilités, soit ils ouvrent leur marché à l'importation ce qui boosterait nos constructeurs soit tout le monde se replie sur soit et là je sais pas mais l'histoire nous à montré que c'était rarement bon...

    • Sauf que sans la Chine, beaucoup moins de "terre rare" disponibles dans le monde (-60% ?, ou plus....), donc beaucoup moins de moteurs électriques.

    • La Chine est pleine de paradoxes. D'un côté ce mouvement protectionniste sur les fabricants de batteries alors que d'un autre côté ils semblent prêts à laisser Tesla venir s'installer en Chine sans obligation de recourir à une joint-venture avec une entreprise locale, ce qui était la règle depuis fort longtemps....

      • Non Pedro. Le modèle obligeant à un joint venture est arrivé à bout de souffle. La pression Trump est également là. Et le fond du pb, la Chine veut des emplois en premier, et piquer des secrets industriels ensuite, dans cet ordre là.

    • Ben voyons ! La génération spontanée d'énergie ! Ce n'est pas parce qu'un journaliste qui n'a pas tout compris fait un article, qu'il faut reprendre ses dires ! (Rien ne se créé, rien ne se perd, tout se transforme.)
      Il ne doit s'agir que d'une réaction du substrat à l'énergie qui l'entoure (chaleur), mais pas une production d'énergie !
      Un stockage probablement, utilisable peut-être !

    • On se demande bien pourquoi personne sauf Toyota, n'a installé de grande usine en France ces dernières années. Elles ouvrent ailleurs, voire, elle foutent le camp ailleurs. Espérons que les Loi Macron vont enrayer le phénomène.

  • Même si elles seront faites avec de l’électricité encore bien sale, au moins elles viendront de moins loin (plus de bateaux extrêmement polluants). Par-contre effectivement, à quand une Gigafactory en France, avec de l’électricité beaucoup moins sale (en CO² et SO²) ? Ce qui a de bien quand-même, c’est que plus il y aura d’usine en concurrence et plus le prix du kWh va chuter. Reste à savoir si une telle demande en lithium sur les marchés ne va pas freiner un peu tout cela ! A suivre …
    §

    • " bateaux extrêmement polluants"
      Faire venir de Chine ou de Corée par porte-conteneurs une batterie de 300 kg pollue autant que de faire, 300 km en Prius. .
      Après on peut penser que ces nouvelles usines choisiront de l’énergie propre pour s'alimenter. d'ailleurs de plus en plus d'usines se couvrent de panneaux PV.

      • @mario
        Sur le CO2 ton comparatif est bon (mais en prenant le porte-conteneur le plus efficient).
        Sur les autres polluants, avec des porte-conteneurs qui carburent au fioul lourd j'ai plus qu'un doute, il faudrait creuser. Au GNL, ok mais combien y-a-t-il en circulation (CMA CGM vient d'annoncer la construction des siens).

    • heu elle se feront avec de l'ectricité plus propre...

      Pour le moment la plupart sont produites en corée du sud la où le grid est deux fois plus polluant qu'en Hongrie (700grdeCo2/kwh pour la corée du sud je pense).

      Donc c'est tout bénéf, même si Tesla reste l'exemple avec ses gigafactories alimentées par de l'energie renouvelable.

  • C'est génial la VE : toutes les pièces clés sont fabriquées dans des pays Low Cost., le carburant est dispensé de TICPE et en plus ça coûte 2 fois le prix d'un VT ... chercher l'erreur
    Bon rassurez vous quand la Pologne sera devenue trop chère, on abriquera cela en Algérie ... puis au BanglaDesh.
    Géniiallll disait la pub de la Citroen AX sur la muraille de Chine il y a 30 ans ... c'est le mot en effet

Partager
Publié par
Bernard DEBOYSER
Etiquettes : SK Innovation

Articles récents

Audi e-tron : nos impressions à bord du SUV électrique aux anneaux (avec vidéo)

Invité à l’événement The Charge organisé par Audi ce lundi 17 septembre à San Francisco, Automobile-Propre a fait partie des…

21 septembre 2018 16:01

Plus de 23.000 points de charge publics en France

Selon le dernier relevé publié par GIREVE, la France compte désormais plus de 23.000 points de charge accessibles au public,…

21 septembre 2018 11:57

Renault déploie son écosystème électrique à Belle-Ile en Mer

Associant véhicules électriques en libre-service, énergies renouvelables, recharge intelligence et stockage stationnaire, le projet FlexMob’Île vise à accélérer l’indépendance énergétique…

21 septembre 2018 09:39

Volkswagen dévoile un I.D Buzz Cargo et trois utilitaires zéro émissions

Un fourgon hydrogène et trois camionnettes 100% électriques : au salon IAA des véhicules utilitaires à Hanovre, Volkswagen a mis l'accent…

20 septembre 2018 20:03

Peugeot e-Legend : un concept électrique avec batterie 100 kWh

Hommage à la 408 de 1969, le concept Peugeot e-Legend fera ses débuts au Mondial de l’Automobile de Paris. Electrique…

20 septembre 2018 08:09

Trop peu de bornes de charge ? Un mythe !

Une enquête menée par Transport & Environment révèle que seulement 5 % des recharges de batteries se font sur des…

19 septembre 2018 14:50

Ce site utilise les cookies.