Les villes de Madrid et Los Angeles viennent d’officialiser la mise en place de leur dispositif d’autopartage électrique. La première roulera avec des Citroën C-Zero et la seconde avec des Bluecar de Bolloré.

Les services communautaires de déplacement comme l’autopartage continuent de se développer en France et dans le monde. Que les véhicules proposés en partage soient 100% électriques, hybrides ou thermiques, ce sont plus de 25.000 personnes qui les utilisent dans plus d’une vingtaine de villes en France…

Des françaises à Madrid…

La capitale espagnole dispose déjà d’un service d’autopartage, Car2go (filiale du groupe Daimler), qui permet de louer des véhicules dans l’agglomération ibérique. Malgré cela, un nouvel acteur, emov, a décidé de s’implanter sur le territoire. Depuis le 10 décembre, une partie des 500 Citroën C-Zero électriques du groupe a commencé à arpenter les rues de Madrid (les autres arriveront au cours du mois de décembre). Elles concurrenceront l’offre de 480 Smart fortwo proposées depuis novembre 2015 par le groupe allemand.

C’est la co-entreprise détenue par Eysa  (spécialiste dans les systèmes de parkings et la mobilité) et la filiale Free2Move (spécialiste services de mobilité du constructeur français) qui supervisera le nouveau service de la ville de Madrid. Cette nouvelle structure sera présidée par Javier Delgado (directeur général d’Eysa) et Brigitte Courtehoux (directrice des services connectés du groupe PSA) en assurera la vice-présidence.

… et un breton à Los Angeles !

Dans le domaine de l’autopartage électrique, l’acteur français le plus connu est sans doute le groupe Bolloré qui exploite en France Autolib’ (Paris), Bluely (Lyon) ainsi que BlueClub et Arcachon Blue Car qui sont interopérables (région bordelaise). Le groupe se développe également en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. On le retrouve notamment :

  • En Angleterre à Londres (Bluecity)
  • En Italie dans les villes de Rome (BlueRoma) et de Turin (BlueTurino)
  • Aux Etats-Unis à Indianapolis (BlueIndy)
  • A Singapour (BlueSG)

Los Angeles sera la seconde ville américaine où Bolloré déploiera son service après BlueIndy à Indianapolis

C’est désormais en Californie et plus précisément à Los Angeles qu’il sera possible de croiser les Bluecar. La cité des anges vient de donner son accord pour le lancement d’un service d’autopartage électrique. Le service sera déployé progressivement à travers la ville par la filiale californienne du groupe industriel breton (BlueCalifornia). Dans un premier temps, les utilisateurs (environ 7 000 sont prévus) pourront louer un des 100 véhicules dans 200 stations de recharge. L’équipe municipale souhaite  aider en priorité les californiens défavorisés puisque le service se déploiera en priorité dans les quartiers les plus pollués et les plus pauvres de l’agglomération.

La ville de Los Angeles est le terrain idéal pour de l’autopartage. En effet, cette ville de plus de 4 millions d’habitants (18 millions comptant l’aire urbaine) et s’étendant sur environ 1300 km² n’est pas toujours bien desservie par les transports en commun. La voiture est donc obligatoire !

Autopartage électrique : des C-Zero pour Madrid et des Bluecar pour Los Angeles
Notez cet article