Allemagne : accusé de fraude, Tesla perd ses subventions
Notez cet article

Accusée de concurrence déloyale par les autorités allemandes, la Tesla Model S a été retirée de la liste des voitures électriques éligibles au bonus.  

En Allemagne, l’attribution de la prime est conditionnée par le fait que le modèle dit « de base » doit être proposé inférieur à 60.000 euros hors options. Si le véhicule respecte cette première règle, le reste de la gamme est également éligible. Pour continuer à bénéficier du bonus sur ses modèles, le constructeur californien a ainsi « sorti » une partie des équipements de sa berline pour diminuer le prix de vente de la Model S 75D, son modèle d’entrée de gamme. Caméra de recul, capteurs de stationnement ou avertisseur de franchissement de ligne sont ainsi proposés dans un pack « confort » spécifique au marché allemand et proposé un peu plus de 13.000 €.

Or, un employé de la marque aurait laissé entendre à « Auto Bild » que les clients ne pouvaient que difficilement commander une S 75D sans ce fameux pack confort. Une information qui a mis le feu aux poudres et déclenché la fureur du BAFA, l’organisme allemand en charge de l’attribution des bonus. Accusant le constructeur de concurrence déloyale, l’entité gouvernementale a purement et simplement décidé de rayer la Model S de la liste des voitures électriques éligibles au bonus.

« Tout le monde en Allemagne peut commander la version de base de la Tesla Model S sans son pack confort, et nous fournissons ces véhicules aux clients » s’est défendu un porte-parole du constructeur, ajoutant qu’une enquête allait être menée en interne pour expliquer les propos tenus par l’un de ses employés.

Protectionnisme ?

Ce seuil de 60.000 euros avait déjà fait couler beaucoup d’encre lors de son annonce. Le constructeur californien avait alors accusé les autorités allemandes de mettre en place des mesures protectionnistes pour protéger ses constructeurs nationaux, dépourvus d’offre équivalente sur le segment électrique.

« Il est important de mentionner que la limite de prix a été délibérément choisie par le gouvernement allemand, de sorte que les voitures Tesla ne soient pas éligibles » avait alors indiqué le constructeur, menaçant de faire appel à la Commission du commerce de l’Union Européenne pour dénoncer le dispositif. Entre temps, Tesla et le gouvernement allemand avaient pu trouver un compromis qui permettait à Tesla de continuer à bénéficier du bonus avec un modèle de base répondant aux critères d’éligibilité et pouvant être mis à jour ultérieurement par les clients.