La Zoé électrique, avec son « prolongateur d’autonomie » dans la remorque, a traversé la France d’une traite.

Du 21 au 27 juin, deux amis propriétaires de voitures électriques depuis 2013, Alain REVAULT de Romanswiller et Yves DUVERNEIX  habitant à Schirrhoffen,  en Alsace, ont fait le pari un peu  fou de traverser la France pour participer à un rallye de voitures électriques en Vendée.

Le Vendée Energie Tour 2017 est la quatrième  édition du plus grand événement de France qui a pour objectif de promouvoir la mobilité durable, les carburants alternatifs, la mobilité douce et les énergies renouvelables. La Vendée est le territoire le mieux doté en infrastructures de recharge. Grâce à un maillage important des bornes de recharge, les vendéens  ne craignent plus la panne sèche. La vente de voitures électriques y est 3 fois plus importante que dans le reste de la France.

Alain et Yves, membres de l’ACOze, l’association nationale des conducteurs de voiture électrique, ont pris contact avec Jean-Baptiste SEGARD, inventeur de l’EP-Tender, ce prolongateur d’autonomie qui prend la forme d’une petite remorque capable de fournir l’énergie nécessaire à la voiture lors d’un long trajet inhabituel, comme un départ en vacances. Ils se sont portés volontaires pour l’expérimenter.

Le Tender,  groupe électrogène totalement autonome, alimente soit le moteur électrique de la voiture, soit recharge la batterie.  Il fonctionne sous 2 modes selon les besoins en énergie, soit en parallèle en fournissant 10 kW de puissance, soit en série en fournissant 20 kW. Cette dernière puissance permet de rouler à 115 km/h sur autoroute sans tirer d’énergie de la batterie de la voiture. Des pointes à 130 km/h sont bien sûr possibles, la puissance supplémentaire étant fournie alors par la batterie. Un dispositif ingénieux permet de faire des marches arrière très facilement, même si on ne connaît rien au maniement du braquage-contre braquage d’une remorque.  Ce Tender fonctionne à l’essence. Jean Baptiste Segard prépare une deuxième version fonctionnant grâce à un pack-batterie supplémentaire, une pile à combustible, assurant ainsi une mobilité 100% électrique.

Le premier défi a été de rejoindre Poissy dans la région parisienne, pour récupérer l’EP-Tender, avec leur voiture électrique, une Zoe de première génération, dont l’autonomie est la moitié de celle des modèles actuels. Pour recharger la batterie de traction, quatre arrêts ont été nécessaires sur le parcours. Ces premiers 550 km ont été effectués en empruntant les routes départementales en un peu plus de 10 heures sous un soleil de plomb. Mais ces arrêts « forcés » de 30 à 45 minutes leur ont permis de se dégourdir les jambes, de se restaurer et de se reposer. Ainsi, malgré la température de 38° à l’ombre ce jour là, ils sont arrivés à destination sans ressentir la fatigue.

Après une nuit de repos et avoir installé le Tender, ils ont repris la route vers La Roche sur Yon. Cette fois sur le trajet de 500 km par autoroute, un seul arrêt a été nécessaire, du coté de Tours, pour se restaurer et en profiter pour recharger la batterie.

Un réseau Tender’Lib en 2018

Après de bons souvenirs engrangés lors du rallye vendéen, le deuxième défi a été de parcourir les 900 km du trajet de retour en une seule journée. Ce qui a été rendu possible grâce au Tender, en un peu plus de 12 heures, sur voies rapides et autoroutes, avec des pauses tous les 250 km.

Le déploiement d’un réseau de Tender, sur l’ensemble de la France, devrait débuter en 2018. Ce réseau fonctionnera sous forme de location, avec un dépôt Tender’Lib auprès de chaque grande ville de France.

Alain et Yves ont ainsi démontré qu’aujourd’hui il est possible de traverser la France en une journée, même si on ne possède qu’une voiture électrique.  L’autonomie de 300 km réels des nouveaux modèles permet d’assurer les trajets du quotidien sans se préoccuper de la jauge. Le Tender, loué seulement quelques jours par an, devrait permettre de faire les autres trajets des destinations lointaines.