Brevet : Tesla veut lever les barrières technologiques autour de la voiture électrique

tesla-brevets

Le constructeur californien vient de faire une annonce très importante : il « libère » ses brevets pour que les autres constructeurs automobile puissent les utiliser. L’objectif est de faciliter le développement du marché de la voiture électrique.

Concrètement, les constructeurs de voitures électriques « de bonne foi » pourront utiliser les brevets déposés par Tesla sans craindre de poursuites. L’objectif de la marque est de faciliter le développement du marché du véhicule électrique.

Elon Musk, le patron de Tesla, considère en effet que ses concurrents ne sont pas les modèles 100% électriques sur le marché, mais l’immense majorité des voitures thermiques. Il explique qu’une guerre des brevets est contraire à l’objectif de Tesla, qui est de favoriser la transition vers la voiture 100% électrique.

Musk explique également qu’il pense que Tesla Motors ne pourra pas, à lui seul, produire l’ensemble des voitures électriques dont le monde aura besoin, et qu’il souhaite encourager les autres constructeurs à produire des voitures électriques.

En effet, au départ Tesla avait peur que les grands constructeurs copient sa technologie mais finalement, ces constructeurs se sont montrés peu enclins à produire des voitures électriques… Tesla a donc tout à gagner à favoriser l’arrivée de concurrents sur son marché, venant ainsi crédibiliser sa démarche.

En appliquant « la philosophie de l’open-source » à ses brevets, le constructeur californien se positionne une fois de plus en chef de file de la voiture électrique. Les domaines d’application de ces brevets restent à examiner mais il semble notamment que les fameux superchargers pourraient ainsi devenir un standard ouvert…

Affaire à suivre…

Source : Blog Tesla Motors

Billet rédigé par
fr.chargemap.com
38 commentaires pour ce billet
  1. Murier écrivait le 13/06/2014

    Bonjour Yoann,

    Petite coquille : guerre et guère n’ont pas la même signification.

    Sinon, j’ai lu que la Kia Soul EV, dont la production a commencée et qui devrait être commercialisée en Europe dès la rentrée, va avoir une batterie de 27 kWh. On est certes très loin derrière les Tesla S, mais c’est quand même pas mal.

    Répondre
  2. Image avatar
    amconline écrivait le 13/06/2014

    Elon a décidément des bonnes idées…

    Répondre
  3. CHL17 écrivait le 13/06/2014

    Fantastique décision !
    Tesla va ainsi permettre un déploiement plus rapide du VE.
    Ses concurrents vont devenir des partenaires et paradoxalement sa part de marché en % va baisser mais le marché lui même va beaucoup augmenter: ne vaut il pas mieux avoir 20% de 100 milliard sans la guerre que 100% d’un milliard en se battant sans arrêt pour défendre en justice ses brevets.
    Merci Mr Musk et chapeau bas !

    Répondre
  4. lelclar écrivait le 13/06/2014

    Très bien, mais concrètement, je doute que cela ait un grand impact. Je ne crois pas que les brevets Tesla soient vraiment révolutionnaires. En fait, le mérite de la marque a surtout été d’oser construire une voiture avec une batterie énorme. Il y a bien la gestion des cellules qui est intéressante, mais pas de quoi en faire un plat. http://www.moteurnature.com/actu/2014/elon-musk-tesla-donne-brevets.php

    Répondre
    • groomski écrivait le 13/06/2014

      Il ne faut pas oublier leur superchargeurs ainsi que les batteries qui les supportent. C’est ce qui ce fait de plus puissant en la matière .

      Si d’ici 5 ans tous les ve pouvaient se charger à 120 kW ça serait quand même un sacré plus.

      Mais bon d’ici à ce que Renault propose la charge en DC pour sa zoé …..

      Répondre
    • CHL17 écrivait le 13/06/2014

      Il y a plus de 100 brevets sur la MODEL S !
      Une grosse batterie oui mais encore faut il avoir le savoir faire pour assembler plus de 7000 cellules ensembles qui vont permettre un courant Max de 1000 Amp en maintenant la température dans des limites acceptables et sans déséquibrage notable.

      Répondre
    • CHL17 écrivait le 13/06/2014

      Moteurnature est connu pour avoir démoli la MODEL S même avant sa sortie !!
      Dans leur article, dire que le chargeur CAMÉLÉON de la ZOÉ est une avancée technologique fantastique est très exagéré quand on sait que sur une prise normale il dépense presque autant en chaleur que l’énergie qu’il fournis à la batterie ! Il semblerait également que ce chargeur soit la cause des disjonctions sur les bornes AC de DBT.

      Répondre
    • Jethan écrivait le 13/06/2014

      Je suis d’accord avec ce point de vue, et surtout inquiet si tous les constructeurs se mettent à vouloir faire du Tesla.
      Je trouve exagéré de produire des voitures de deux tonnes avec un pack batterie gigantesque, tout cela uniquement parce que les acteurs du secteur ne veulent pas se coordonner pour favoriser le marché du VE (s’agissant de la recharge, des transports en communs, voire du transport de VE pour pallier à la faible autonomie pour ceux qui ne peuvent vraiment pas se passer de leur voiture en vacances). Je pense qu’il serait plus sécurisant que les personnes effectuant de très longs trajets aient accès à un transport de véhicule par le train plutôt que de rouler jusqu’à l’épuisement et provoquer des accidents.
      Pour moi une Tesla reste le véhicule parfait pour promouvoir un individualisme forcené (prix, bornes, ego caressé dans le sens du poil).
      Le développement de l’électrique devrait pouvoir s’adresser au plus grand nombre pour assurer le développement économique de ce secteur, d’autant plus que ce ne sont pas les émirs des pays du golfe qui vont se précipiter sur ce type de véhicule.

      Répondre
    • Guillaume PORCHER écrivait le 14/06/2014

      Pour une fois, je suis entièrement d’accord avec l’analyse de nos confrères de chez moteur nature. Je ne vois absolument pas en quoi Toyota, BMW, Renault, PSA ou encore VW ont besoin des brevets de Tesla Motors pour aller vers + d’électrique???
      C’est d’abord une question de volonté, de conviction (environnementale), de volume, de prix, et surtout, surtout de concurrence potentielle / à leur gamme thermique, notamment lorsque l’on parle de VE à forte autonomie. Tesla est un « pur player » de l’électrique, il défend sa stratégie, c’est bien normal.
      Technologiquement parlant, tous les constructeurs ou presque savent faire des véhicules très efficients. Il suffit de voir l’incroyable débauche technologique embarquée à bord des bolides engagés au 24h du Mans ou au départ des GP de F1 pour s’en convaincre.
      Une vulgaire Prius est déjà en soi la preuve que les ingénieurs Toyota maîtrisent la problématique de l’énergie d’un véhicule dans toutes ses dimensions depuis de nombreuses années. Idem s’agissant du proto 208 HYbridFE.
      Pour aller vers bcp + d’électrique, la SEULE chose dont les constructeurs automobiles ont besoin, c’est de changer d’époque. En arrêtant de produire des véhicules dont les caractéristiques techniques n’ont jamais été aussi éloignées des usages pour lesquels ils sont utilisées au quotidien.
      Si les constructeurs avaient mis la même énergie ces 5 dernières années à expliquer les vertus nombreuses de l’électricité pour parcourir 30 km / j. en moyenne que l’énergie investie pour améliorer la sécurité et le confort de leurs modèles (clim. auto, régulateur, ESP, BVA, boite à gant réfrigérée et autres gabegies du genre), on n’en serait certainement pas là où nous en sommes aujourd’hui.
      Quant à Tesla, s’ils veulent définitivement prouver leur supériorité en matière de VE (de ce coté-ci de l’Atlantique au moins), il faudrait oser mettre en production une berline compacte de 4,15 m de long, équipée d’une batterie de 45 kWh env. offrant une autonomie réelle d’au moins 250 km, d’un poids à vide n’excédant pas 1,6t., le tout pour 40 k€ max.
      personnellement, je doute que la marque ait bcp à gagner en allant sur le créneau hyper-concurrentiel des berlines compactes avec autant de contraintes.
      L’autre solution pour rendre l’électrique accessible au plus grd nb, c’est d’aller enfin sur le créneau du VE + REx façon BMW i3 mais façon « low cost » sans chichi ni fioriture. Une Peugeot 208/308 optimisée au plan aérodynamique (façon HYbridFE) qui embarquerait 1 batterie Li-ion de 15 kWh env. + 1 micro REx à même de porter l’autonomie réelle à 450 km mini pour les sorties en famille au bord de la mer ou à la montagne.
      Mais pour ça, faudrait accepter de tirer un trait sur le passé et intégrer enfin les contraintes physiques du monde dans lequel nous vivons (contraintes totalement incompatibles avec le fait de produire en quantité industrielle des VE offrant 400 km gràce à l’utilisation d’une batterie Li-ion de 600 kg…)
      Vive le futur sobre & intelligent

      Répondre
      • Paco écrivait le 14/06/2014

        « Quant à Tesla, s’ils veulent définitivement prouver leur supériorité en matière de VE (de ce coté-ci de l’Atlantique au moins), il faudrait oser mettre en production une berline compacte de 4,15 m de long, équipée d’une batterie de 45 kWh env. offrant une autonomie réelle d’au moins 250 km, d’un poids à vide n’excédant pas 1,6t., le tout pour 40 k€ max. »
        Vous décrivez le troisième volet tel que l’envisage Musk ?
        Pourquoi le verbe « oser » alors, puisque pour arriver à cela, la Giga Factory est une pièce maîtresse et elle est en cours de construction ?
        Quant à moi, l’idée d’une voiture électrique Open Source me fait rêver.
        Je suis impressionné par Musk.

        Répondre
  5. CHL17 écrivait le 13/06/2014

    Discussion en haut lieu entre BMW et TESLA

    http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRKBN0EO0X220140613

    Répondre
  6. lelclar écrivait le 13/06/2014

    Je ne vois aucun article de Moteur-Nature qui « démolit » la Tesla S. Aucune voiture n’est parfaite et critiquer certains points n’est pas ce que l’on peut appeler « démolir ». Je me suis toujours méfié des articles dithyrambiques sans aucune nuances: peu crédibles.
    Si je suis totalement opposé à MoteurNature dans son encensement du diesel, fût-il Euro 6, et dans une moindre mesure dans sa critique du GPL, je suis en revanche très souvent en accord avec ses jugements sur les VE et hybrides.
    Concernant le chargeur Caméléon, même s’il possède des défauts très dérangeants, il est tout de même une avancée dans son principe. Son principal défaut (l’absence de CRO) est à présent corrigé. Quant à savoir s’il est reponsable de problèmes avec les bornes AC de DBT, cela reste à prouver, et même si c’est le cas, cela doit être corrigible et ne remet pas en cause l’intérêt du principe.
    A propos de la gestion des cellules de la batterie de la S, je pense aussi qu’il s’agit davantage d’un savoir-faire que d’une idée révolutionnaire.

    Répondre
  7. Image avatar
    mario écrivait le 13/06/2014

    Enfumage et coup de pub a bon compte.
    Qui peut croire que les géants de l’automobile ont besoin de Tesla et ses brevets, et quels brevets s’agit-il?
    Par contre l’inverse est peut être vrai, peut être pas pour les brevets mais pour le financement, Tesla n’a pas encore dégagé un seul $ de bénéfice et investi toujours plus avec l’argent des autres…

    Répondre
  8. Image avatar
    rickobotics écrivait le 13/06/2014

    100 millions de voitures à produire annuellement à partir de 2020 (90M aujourd’hui). Tesla n’est pas prêt d’arriver à son objectif de la transition du 100% élec ! Ils prévoient la production de 500 000 batteries en 2020, soit 0.5% de pdm … Mais les autres encore moins s’ils n’investissent pas ds les batteries (ce que très peu font directement). Musk à une vision où son enrichissement personnel n’est pas son objectif premier (je pense que ça l’intéresse mais qu’il en a déjà pas mal et sais qu’il n’en manquera probablement plus jamais !). Les autres patrons sont de simples salariés, pouvant être virés plus ou moins rapidement par un conseil d’administration. Ils ne s’investissent que trop rarement pour une vision globale. C’est là à mon sens la grande différence entre les ancienne grosse société et les nouvelles start-up fondée par un petit groupe de passionnés … seuls les esprits asiatiques ont une capacité de dévotion à une boite, et ça vaut aussi pour les salariés. Musk se dote d’une image, d’une philosophie et les employés sont fier de bosser pour lui. Il se réserve ainsi les meilleurs ingé de la planète et comme il restera sur le côté prémium, l’argent ne sera pas un pb. Reste donc aux autres constructeurs de démocratiser ce qu’il dictera ! Regardez du côté de la télephonie, c’est exactement ce qui se passe. Google impose sa vision, mais ce sont les autres constructeurs qui s’occupent du sale boulot, à savoir concevoir, produire et vendre les produits de masse. Musk a eu besoin de sortir 3-4 VE complets face à la réticence des anciens constructeurs et autres lobbies, et il le fera tant que ça ne suivra pas. Mais je vois bien d’ici qqs années, une reconcentration sur certains éléments critiques, ou exclusivité avec certains constructeur pour certains modèles de réference (cf Google avec ses Nexus), et idem pour les prochaines étapes (voiture autonomes par ex). Pour conclure, heureusement que certains ont un esprits visionnaire et osent concrétiser leur rêve !! Merci Musk&co pour nous faire enfin entrer ds ce siècle ;)

    Répondre
  9. TONITO écrivait le 13/06/2014

    Il faudra du temps,
    mais les autres arriveront aussi avec des voitures électriques,
    et nettement plus abordable que la Tesla qui est réservé a une élite.

    40.000 euro de batterie dans une voiture électrique,
    je pense pas que l’avenir de l’automobile est la dedans !

    Celui qui nous fabriquera une bagnole électrique avec 400 bornes d’autonomie pour 20.000€, là on pourra applaudir des deux mains !

    Répondre
    • J-Philipp écrivait le 13/06/2014

      C’est sans doute moins celui qui te la fabriquera que celui qui aura permis, par les investissements et la pugnacité, d’en arriver à ce que la technologie, finalement, le permette.
      Et ce nom tu le connais déjà : c’est Tesla. Et c’est sans doute aussi ce nom-là que tu verras inscrit sur la future voiture de tes rêves accessible à ton portefeuille. Un peu de patience…

      Répondre
    • lelclar écrivait le 14/06/2014

      Les batteries chères ne le seront certainement pas éternellement. Le Lithium sera probablement abandonné dans le futur pour des métaux moins coûteux, plus denses et moins problématiques à extraire. La batterie au zinc, par exemple, est 3 fois moins coûteuse et deux fois plus dense énergétiquement que le lithium. Le zinc est plus abondant, entièrement recyclable et nettement moins polluant à extraire. Restent quelques problèmes à résoudre.

      Répondre
  10. Seb écrivait le 13/06/2014

    20000 eur…c’est ce qu’on dépense en fuel sur 8 ans pour 25.000km annuels après achat de la super-logan-pas-chère. 8 ans, c’est aussi la garantie des batteries chez bmw et tesla.
    Je comprend donc que tant que la voiture électrique ne sera pas gratuite, à budget fuel constant, l’électrique ne plait pas.
    Pourquoi pas….
    Perso, j’attend de trouver une tesla E neuve ou S d’occasion au prix de mes achats précédents plus 20.000 eur. Pour une familiale de cette taille, c’est 45/50.000 eur. On y sera vite.

    Répondre
  11. David VANTYGHEM écrivait le 14/06/2014

    Une traduction en français de l’annonce : http://www.goall.fr/brevets-appartiennent
    AeroSeeD vient aussi de diffuser les plans de son éolienne sous licence libre : http://www.energinov.org

    Répondre
  12. Paco écrivait le 14/06/2014

    Ah la la !
    Que nous sommes râleurs en France !
    Tesla trop ci, pas assez ça, trop lourde, trop d’autonomie !
    Batterie trop grosse !
    Mettre ses brevets sous license Open Source, quelle mensonge !
    Et puis on n’en a pas besoin !
    Pour qui se prennent-ils ? Et avec l’argent des autres !
    Non vraiment, quel abus !

    Eh bien, moi, je (comme on dit) trouve ça une nouvelle impressionnante. Une bonne nouvelle. Je suis content.

    Répondre
    • Image avatar
      mario écrivait le 15/06/2014

      Ma première intervention manque sans doute de nuances et est un peu courte, je n’ai pas eu le temps de développer
      Mais on a quand même a le droit de ne pas prendre toutes ses déclarations pour parole d’évangile, et de penser que derrière tout ça il défend aussi ses propres intérêts ce qui d’ailleurs est parfaitement légitime.
      Le problème de Musk c’est qu’il ne gagne pas d’argent avec Tesla et qu’il sait certainement qu’il n’en gagnera pas avant longtemps et que sa petite entreprise ne tient que par la confiance des investisseurs, il sait aussi que cette confiance est fragile et qu’elle peut se retourner pour un oui, pour un non.
      Il est un peu dans la situation qu’était Sai Agassi avec Better Place il a besoin de temps, et de trouver des partenaires pour partager les coûts, par exemple pour financer les super chargeurs indispensables pour vendre des Tesla S. Le problème c’est qu’il faut la même densité de super chargeur partout où il vend ses voitures, en Californie ou il en a peut être vendus 20 000 comme en France ou il y en a à peine une centaine, on comprend que ce n’est pas tenable et qu’il a besoin de partenaires.
      Le problème c’est que je ne vois pas les grands constructeurs le suivre sur cette voie.
      D’abord parce qu’ils n’ont pas besoin de ce type de charge pour leur batteries, c’est même nuisible pour les petites batteries car on ne peut pas repartir la charge sur un grand nombre de cellules comme sur une grosse, et puis parce qu’ils ont conscience que la charge ultra rapide est une solution viable que pour un nombre restreint de VE, mais qu’a plus ou moins long terme ça mène dans une impasse et qu’il faudra trouver d’autres solutions pour le développement a grande échelle des VE a grande autonomie. Donc je ne vois pas pourquoi ils accepteraient de financer des super chargeur qui ne seront utile que pour vendre des Tesla.

      Répondre
  13. zlin69 écrivait le 15/06/2014

    Une annonce comme celle là fait du bien.
    Merci Elon de bousculer la léthargie ambiante.
    Mais attention les charges hyper rapides ne sont un fléau pour le réseau électrique et ce dernier est un bien collectif.

    Répondre
  14. ALAINRVT écrivait le 15/06/2014

    Malheureusement pour lui, il n’a pas la possibilité de vendre ses « brevets » pour :  » changement des mentalités pour l’utilisation correcte et respectueuse de l’environnement de l’automobile » !!!

    Répondre
  15. ollier écrivait le 16/06/2014

    bla bla bla
    si tesla ou un autre constructeur ou plutot un equipementier le voulais il commercialiserais une roue electrique adaptable a toute les auto thermique du parc mondial
    alors monsieur les patrons français faut t il que ce soit un patron chinois qui vous apprennent a faire du commerce

    Répondre
    • Yoann NUSSBAUMER, l'auteur du billet, écrivait le 16/06/2014

      Si c’est si simple, pourquoi est-ce que vous ne le faites pas ?
      Une voiture électrique ne se résume de loin pas à une roue avec un moteur électrique…

      Répondre
  16. TROTTA Olivier écrivait le 16/06/2014

    Bonsoir Yoann,
    bonsoir à tous,
    ce point de vue là est aussi fort intéressant…
    http://www.economiematin.fr/les-experts/item/10373-bulle-speculative-tesla-innovation-voiture-electrique/?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=NL-2014-06-16
    je pense que la Model S ne coûte pas forcément grand chose à fabriquer mis à part son gigantesque pack batterie, tout y est digital par ailleurs donc pas de bouton, ni de mécanisme cher à fabriquer et les autres constructeurs commencent à suivre, genre C-cactus, I3, etc… où le numérique et donc la dématérialisation arrivent en force… donc les économies d’échelle qui vont avec… son gros moteur électrique genre moteur de machine à laver ultra simple comme C zéro et Ion est sur l’essieu arrière de la voiture, dans le genre glamour et techno innovante ?!… et watt else ?! une com très bien rodée avec une marque magique, soit du story telling à la mode US, un gourou, genre secte… à la Apple avec plus le moindre sens ni esprit critique de ses dévots derrière… ça s’apparente presque parfois à de la vente dolosive… quand on voit les prix comme Apple et quand on gratte par ailleurs un peu la couche ripolinée… c’est absolument fascinant.
    Enfin dire que la Model S est supérieure à la ZOE techniquement ?! 85kW rechargés en 135kW valent mieux que 22kW rechargés en 43kW ? les chiffres, les faits, les comparaisons… une batterie de Leaf de 22kW rechargée en 50kW est donc plus performante qu’une batterie de Model S, ou je me trompe ?! mais c’est tellement énorme que ça passe comme une lettre à la Poste… par ailleurs, Mr Musk comme tout ce qui sort de la Sillcon Valley ou presque, vient semer là aussi le trouble chez Ariane Espace avec son autre jouet, Space X… comme par hasard !? à suivre…
    Hé oui, n’oubliez jamais que le VE est ZE pour Zéro Emission de CO2 et que le CO2 est aussi et surtout un marché… un produit financier… qui s’échange, se négocie, se vend, se trade, s’achète… bref… il n’y a rien de gratuit ni de fortuit dans tout ça.
    Donc la gratuité du réseau des Superchargers de Tesla est un attrape nigauds de plus… l’énergie à part celle des hommes et encore ne sera jamais gratuite ou il y a un loup… quelque part.
    ça me fait irrésistiblement penser à la gratuité affichée et revendiqués de facebook et consorts depuis le départ… quand on sait ce jour tout ce qu’il y a derrière… et que Publicis le français vient d’y prendre par exemple pour 500 millions de dollars de parts dans la mine d’or 2.0.
    « people want to make free ? make money »… mêmes causes mêmes effets ?! l’avenir nous le dira… je ne vois pas Total ni EDF ni l’Etat en France offrir « gratuitement » jusqu’à nouvel ordre de l’essence, du gasoil ou de l’électricité sauf à verser dans la démagogie la plus complète.
    Et l’Ademe clame partout « l’énergie est notre avenir, économisons-là… » heu, on l’économise comment l’énergie si elle est gratos ad vitam eternam ?!
    Bref, EDF, Total, GDF Suez, Alstom, Schneider, Legrand et tant d’autres dans l’énergie font eux vivre des centaines de milliers de familles par ricochet… sans forcément promettre la lune et ils en sont donc d’autant plus crédibles… et respectés.
    La gratuité est le mythe fondateur du web 2.0…
    « dans la ruée vers l’or, les seuls qui firent fortune furent les vendeurs de pelles et de pioches »… les vendeurs de bande passante, d’adresses IP, d’espaces, de « réseaux »… de sites webs, d’applications… de tablettes, de smartphones… de boitiers wifi… de mots clefs… bref, si vous me trouver un seul utilisateur qui lui a fait fortune avec la fortune qu’il a lui laissé en temps « gratuit » donné à tous ces acteurs du web 2.0 aux manettes du réseau, appelez-moi !
    Enfin, il faut demander à Tesla France si l’argent de la vente des Tesla en France reste en France, ou pas… ou s’il part aux Pays Bas, en Irlande, en Suisse, dans le Delaware, à Londres… par les temps qui courent c’est un sujet très important de savoir ce que devient la richesse créée ici, le mauvais remake actuel de la grande évasion ne faisant apparament plus salle comble.
    Si comme le CO2 l’argent n’a plus ni de frontière ni de limite on n’est pas dans la m… pour essayer de le contrôler et donc le réguler. Et en garder un peu sous le pied quand la bise fut venue…
    Alors, en matière de réciprocité commerciale, à quand des milliers de ZOE aussi en Californie ?! on appelle ça le libre échange… je ne parle pas des Leaf de l’Alliance mais bien des ZOE françaises… chiche, une Tesla Model S ici contre 7 ZOE là-bas…
    Conclusion : Tesla daigne accorder des licences sur ses brevets… et Hyundai vient de livrer son 1er SUV avec pile à combustible en… Californie. Avec une batterie de… 0,95kW.
    Tiens il faut que j’aille voir si par hasard ils ne vont pas nous pondre du coup un marché du H2O en Californie après celui du CO2, au point où on en est… puisque le véhicule à PAC en émet maintenant de la vapeur d’eau.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pile_à_combustible
    et là encore, on y parle de l’exemple japonais, même si Hyundai est coréen, qui entre temps à « connu » Fukushima et depuis n’a jamais brûlé autant de gaz fossile pour faire de l’électricité… en remplacement du nucléaire… la belle affaire.
    … »Ce n’est qu’en 2007, sous l’égide du Japon, qu’un début de réflexion sur des normes, règles et standards de fabrication et de sûreté a été initié, de manière à faciliter l’usage généralisé des piles à combustible ou piles à hydrogène. » …
    … »Le Japon espère ainsi réduire de 50 % ses émissions de CO2 liées à la petite électronique, en proposant par ailleurs des batteries dont l’autonomie sera multipliée par trois6. » …
    un ange passe… et dire que Mr Musk a dit pis que pendre de la pile à combustible par ailleurs… ceci doit donc expliquer cela ?! même Toyota s’y met en grand à la PAC, le numéro 1… mondial de l’automobile. Quand on voit le résultat avec l’hybride…
    Après tout, ils vont peut-être eux aussi songer à offrir la recharge d’hydrogène, mais c’est pas le genre de la maison… sinon comment seraient t’ils numéro 1 mondial dans l’industrie automobile en « vendant » de la gratuité ?!

    Répondre
    • groomski écrivait le 17/06/2014

      Mr TROTTA, une capacité de batterie se mesure en kWh , un batterie de 85 kW n’a aucun sens.C’est mon côté prof de physique qui ressort….

      Sinon, Tesla peut (pour l’instant) offrir l’énergie car elle représente une faible parti du cout total de la voiture.

      D’autre part les comptes de Tesla ne sont pas équilibrés, tout comme ceux d’autolib car ils font le pari que leur chiffre d’affaire va augmenter rapidement. C’est ce que je leur souhaite !!

      Répondre
      • Yoann NUSSBAUMER, l'auteur du billet, écrivait le 17/06/2014

        L’option SuperChargeur est facturée au client (2500 € de mémoire), c’est ce qui finance l’infrastructure. Ça n’est donc pas « gratuit ». Par contre c’est un tarif « à vie ».

        Répondre
        • Image avatar
          rickobotics écrivait le 17/06/2014

          gratuit pour les model 85kWh … enfin … compris ds le prix, comme tout ce qui semble gratuit. Vous connaissez tous la livraison gratuite … c’est sûr qu’un livreur et camion ne coûte rien ;) Mais ce qui compte c’est l’équilibre du modèle global, comme quand Leclerc nous vend son essence à prix coûtant pour nous vendre ses autres saloperies au passage …

          Répondre
    • Image avatar
      rickobotics écrivait le 17/06/2014

      Mr TROTTA, j’adore lire votre jalousie tellement c gros ! Vous avez raison, La Tesla S ne vaut rien, c’est juste du vent virtuel et un amas de pixels inutiles … Space X ? Pareil, juste un perturbateur de notre Fusée Ariane qu’elle est la plus belle, la plus grosse et la plus géniale juste parce que ce sont nos binoclards qui l’ont pondu … En attendant EADS commence à avoir tellement peur qu’ils vont devoir s’associer à Safran et reprendre tout le cahier des charges de la version 6 car déjà dépassée économiquement alors que sa sortie était prévue pas avant 2025 … tout ça par un petit rigolo Yankee sorti de nul part qui est en train de faire des bras d’honneur à tous les ordres tranquillement établis … moi je dis merci à ce genre de perturbateur, sans qui on en serait encore à devoir écouter la messe pour comprendre la monde, vous comprenez, la lecture et le savoir c’est trop compliquée pour le peuple … ;)

      Répondre
  17. Daniel écrivait le 17/06/2014

    Après une longue pose pré-estivale, me revoici parmi vous.
    Je reprends donc sur celui-ci.

    Les brevets TESLA n’ont sûrement pas trop d’originalité, comme la majorité des brevets « modernes » d’ailleurs. C’est devenu une bataille commerciale, genre jeu des 7 familles (je t’échange celui-là contre celui-ci). De plus les brevets coûtent de l’argent à maintenir en vie, surtout à l’international. TESLA peut donc les offrir, à qui veut bien s’en servir, cela sera un bon coup de pub et ne nuira pas son business.

    La seule idée intéressante de TESLA est sur l’usage de batteries standards, montées en série-parallèle, issues du domaine grand public du PC (si mes infos sont bonnes). Avec des achats en gros volume et une pléthore de fournisseurs en concurrence. TESLA en utiliserait 7000 sur un socle plutôt long, sous la voiture, favorisant ainsi la répartition du poids et donc, des masses métalliques de soutien. D’après Moteur-Nature, elle ferait 600kg pour 85kWh, soit près de 142Wh/kg effectifs. Une densité d’énergie-massique 71% plus élevée que celle de la ZOE.

    Pas mal l’idée, batterie standard facile à changer, poids du container réduit, abaissement du centre de gravité.
    Bon après, peut-être un incendie avec ce qu’il traine sur la route, mais bon, un bouclier en titane et hop !

    Après aussi, le fait d’en mettre 70 rangées de 100 cellules favorise la charge à très fort courant global 322A (mais avec seulement 4.6A par mini-batterie). TESLA est de faite, beaucoup moins agressif que Renault sur la puissance de charge (1.6kW/kWh pour TESLA contre 1.8kW/kWh pour Renault). Son électronique de surveillance de ces charges-décharges doit aussi être sûrement moins conservatrice (facile à changer, en cas). TESLA peut se permettre de remplacer, éventuellement gratis, des cellules défaillantes ou ayant trop vieillies avec les prix de ces voitures en petit volume.

    Renault n’a sûrement pas pu se le permettre, car il visait alors un marché plus conséquent !
    §

    Répondre
    • TROTTA Olivier écrivait le 17/06/2014

      Bonsoir Daniel,
      merci pour la clarté régulière de vos éclairages… quand à Rickobotics, je n’ai pas dit que Tesla ne valait rien, évidement que non, leur travail global reste remarquable, je dis juste que comme pour Apple qui à l’opposé fait « du luxe » démocratisé en grand nombre genre ultra world mass market il faut savoir raison garder derrière le miracle quasi évangélique dénué de toute capacité de raisonnement de la nouvelle secte à la mode US cotée au Nasdaq… le prix étant ce que l’on achète et la valeur ce que l’on a… on en reparlera quand les arbres boursiers actuels « silliconés » qui montent jusqu’aux cieux seront redescendus vers le plancher des vaches…
      http://www.economiematin.fr/les-experts/item/10401-bulle-financiere-societe-actions-achat-vente/?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=NL-2014-06-17
      Après, il est vrai quand même que la Model S ramenée sur 5 ans avec les éco2nomies d’échelle considérables qu’elle engendre à l’usage ne vaut finalement pas tant que cela, il ne faut pas l’oublier non plus… puisque l’on fait de substantielles économies sur le poste carburant fossile à la longue.
      Donc on vous vend aussi à prix d’or les éco2nomies d’échelle faisable ensuite, un peu comme partout quand il s’agit d’économies d’énergies…
      Enfin, faire « le plein » gratuitement de telles voitures de telles dimensions et aussi écrasantes et imposantes statutaires, n’est-ce pas un peu insultant pour la majorité qui a tant de mal à boucler ses fins de mois !? la gratuité énergétique électrique deviendrait le luxe suprême d’une infime minorité qui elle peut par ailleurs pourtant ne pas se passer d’énergies fossiles et ce sans sourciller ?! quand on sait par ailleurs que le pouvoir d’achat n’est in fine que le pouvoir d’achat d’énergies transformées… c’est bien le rêve en marche d’une ultra petite minorité enfermée dans la nouvelle Elysium Sillicon Valley et qui provoque de plus en plus de crispations non sans raison tellement la démesure et les écarts de richesse des nouveaux esclavagistes de la gratuité geek 2.0 deviennent insultants voir même insupportables… à suivre.

      Répondre
      • Jethan écrivait le 28/06/2014

        Bonjour,
        d’accord avec l’analyse d’Olivier concernant la gratuité.
        L’objectif principal du VE est le retrait progressif d’une énergie fossile importée (donc tributaire de situations géopolitiques extérieures), subventionnée (fiscalité du diesel) et sous-exploitée par les motorisations des véhicules thermiques (30 à 40% de l’énergie stockée).
        En roulant à l’électrique, à minima on utilise une énergie sur laquelle les investissements dans le nucléaire auraient dû nous orienter depuis des dizaines d’années.
        Alors payer ne devrait pas être un problème (en particulier avec l’électricité où le coût est grosso-modo 3 à 4 fois moins élevé que celui des hydrocarbures).
        Payer, de toutes façons, il faudra le faire d’une manière ou d’une autre : soit un renchérissement des hydrocarbures pour payer les coûts supplémentaires d’exploitation des champs pétrolifères, soit une augmentation de l’électricité (ou des impôts) lorsqu’il faudra démanteler les centrales nucléaires.
        Reste que rouler et/ou se chauffer à l’électrique (dans mon cas c’est les deux) permet d’envisager un jour d’être producteur de son énergie. Avec le pétrole c’est définitivement non.

        Répondre
Et si vous laissiez un commentaire ?