Quand Bolloré met le paquet sur la voiture électrique

bollore-blue-summer

En décembre 2010, quand Bolloré a remporté le marché d’Autolib à Paris, la surprise était réelle. Aujourd’hui, le groupe continue de développer ses solutions de mobilité électrique avec un vrai succès.

Très franchement, je ne pensais pas que Bolloré irait aussi loin dans la voiture électrique. Après le succès d’Autolib’, le groupe a signé de beaux et gros projets : Bluecub à Bordeaux, Bluely à Lyon, un projet d’autopartage à Indianapolis, la gestion des bornes de recharge Source London dans la capitale anglaise, etc. D’autres grandes villes s’intéressent d’ailleurs au savoir-faire de l’entreprise, nommée Blue Solutions et désormais côté en bourse.

Bolloré a installé 80% des bornes de recharge disponibles sur la voie publique en France… C’est aussi Bolloré qui a immatriculé le plus de voitures électriques en France sur l’année 2012 et il finit bon 3ème en 2013, derrière la LEAF et la ZOE.

Après les services d’autopartage, il est entrain de séduire les flottes d’entreprises et des collectivités avec sa Bluecar, comme en témoigne le beau marché signé avec la ville de Drancy qui va équiper ses services municipaux de 37 Bluecar.

bollore-bluecar-utilitaire

Et visiblement, les ambitions de Bolloré ne s’arrêtent pas là. La gamme Bluecar va encore s’étendre avec l’arrivée d’une version utilitaire, commercialisée dès le mois de janvier, et d’une version découvrable, appelée Blue Summer. Rappelons au passage que les batteries LMP qui équipent ces véhicules sont produites en France.

Blue Solutions développe d’ailleurs des services bien plus larges que la voiture électrique autour de sa batterie, comme en témoigne ce schéma trouvé sur le site de l’entreprise :

blue-solutions-activites

Bref, vous l’aurez compris, Vincent Bolloré avance fort, très fort sur la voiture électrique. Gageons que l’entrepreneur ne va pas s’arrêter en si bon chemin et c’est une bonne nouvelle !

Billet rédigé par
fr.chargemap.com
44 commentaires pour ce billet
  1. oize écrivait le 26/12/2013

    la puissance de Bolloré est rassurante , son intention de poursuivre dans le développement de la mobilite electrique est un gage que c’ est une solution d’ avenir tres proche reste a continuer de sortir des nouveautés pour les amoureux d’ automobiles autres qu utilitaires une auto electrique pour tous c’est chouette mais de belles autos propres c’ est encore mieux !

    Répondre
  2. Jp64 écrivait le 26/12/2013

    Chapeau Bollore, voilà un vrai manager

    ( bémols sur la batterie lmp, pourquoi pas une variante li ion? Et sur le design « Blue summer » Bof!)
    Mais ne boudons pas notre plaisir de constater une réussite a la française!

    Répondre
  3. Arnold écrivait le 26/12/2013

    Sexy cette Mehari électrique :-)

    Répondre
  4. Et alors ? écrivait le 26/12/2013

    Il y a une puissance de frappe et de réactivité digne d’un leader !

    Quand chez Renault il n’existe aucun « process », pour effectuer l’échange pour la Zoë, entre un câble de recharge de 4 mètres (fourni avec la voiture), contre un 6 mètres !

    Bolloré lui sort une découvrable, un utilitaire et un cabriolet !

    Au passage, la recharge pour Zoë est résolue chez Autolib, on peut de nouveau y soucrire en abonnement tiers ! Aujourd’hui on voit s’afficher 3 à 4 heures de charge au tableau de bord, contre 14 à 16 heures il n’y a pas si longtemps !

    Comment expliquer cet immobilisme commercial du coté du Losange ? La dynamique n’est assurément pas de ce coté ! Le plus navrant reste que la Zoë est vraiment bien née ! Il suffirait de pas grand chose pour faire un tabac avec !

    La Blue Car restera leader en autopartage d’un point A à un point B le plaisir en moins niveau sensation de roulage ! Une Zoë c’est vraiment une autre dimension niveau sensation et performance.

    N’en reste pas moins : Chapeau bas chez Bolloré !

    Répondre
    • Image avatar
      mario écrivait le 26/12/2013

      C’est quoi cette histoire de câble? le câble standard de la Zoe fait déjà 6 M!
      Pour le reste en Europe 2013 Renault a immatriculé 16 700 VE, dont 9700 en France (fin novembre) Bolloré 611.
      Renault est largement N°1 en Europe, le N° 2 étant Nissan avec seulement 9.833, et même en 2012 contrairement a ce qui est dit ici Renault a immatriculé plus de VE que Bolloré en France (5444 contre, 1543)
      Maintenant on ne peut que se félicité des ambitions et des investissements de Bolloré dans le VE, mais ca ne serait pas plus mal de le faire sans cassé du sucre sur Renault, (cela devient une habitude pénible ici) qui mérite au moins autant d’éloge pour tous ce qu’il fait pour le développement du VE.

      Répondre
    • Paco écrivait le 26/12/2013

      Je pense qu’il parlait de la réactivité de la marque. Renault, comme toutes les grandes marques, a une certaine inertie. Mais 2014 devrait apporter la solution à la plupart des griefs que l’on reprochait à la Zoé…

      Répondre
      • Jumper écrivait le 30/12/2013

        hélas non. Ce sera plutôt 2015 et encore.
        - le CRO pour ZOE : OK
        - achat batterie au lieu de les louer : rien Mais il y a des offres location de toute la zoe compétitives
        - dynamisme commercial de Renault : bof, peut être.
        - implication de Renault dans les infra électriques ? rien en vue à l’horizon. Toujours aussi boulet le Renault. Malgré l’exemple de Tesla.
        - droit à la prise (en clair, obligation pour un syndic d’accepter une prise 220v pour un CRO dans un parking d’immeuble. Pas de vote en aG et autres lenteurs) : de mémoire en législation il n’y aura rien de voté avant 2015

        Répondre
    • Image avatar
      benoitkayser écrivait le 26/12/2013

      Pas encore vu de sorti chez Boloré « une découvrable, un utilitaire et un cabriolet », ils sont en vente depuis quand et où ?

      Répondre
      • ACCUS SERVICE écrivait le 27/12/2013

        Pour répondre à votre question, notre Sté distribue la Bluecar VP et le modèle VU dans la Gironde.
        Ce n’est pas vieux, le véhicule démo est arrivé ce matin..
        Joyeuses fêtes de fin d’année.
        JYF

        Répondre
    • Image avatar
      triphase écrivait le 29/12/2013

      Quand tu dis « Il suffirait de pas grand chose pour faire un tabac avec la Zoe! », oui, il suffirait que Bolloré s’en occupe, car question tabac, c’est un spécialiste. :-)))

      Répondre
      • Et alors ? écrivait le 29/12/2013

        La Zoë est actuellement, au prix d’appel le plus bas du marché, en rapport à la catégorie, le meilleur compromis qui soit !

        Comparer une Blue-Car avec une Zoë n’a aucun sens !

        Comparer une Blue-Car avec une Mia pourquoi pas ?

        Meilleur compromis car c’est celle qui pédale le plus loin, avec 150 à 160 kms en été, quand une Leaf en fait 120 à conditions égales !

        Meilleur temps de recharge, grâce au caméléon avec 1h30 pour repartir à bloc, quand toutes les autres au mieux réclament 4h !

        Maintenant la technologie des batteries LMP (Lithium Métal Polymère) de Bolloré est un passage obligé, pour un produit de service mis entre toutes les mains, pour utilisation intensive.

        L’expérience du terrain est sans appel =

        Après des millions de kilomètres zéro explosion !

        Il ne serait pas raisonnable de mettre en service la même quantité de voitures en auto partage équipées d’une technologie Lithium Ion.

        Pour la consommation des LMP pour maintien en température ?

        Il faudrait privilégier les abris solaires au dessus des stations, à raison de 20 m2 de panneaux par voiture, avec une bonne exposition, ça pourrait auto alimenter en permanence !

        Répondre
        • Image avatar
          mario écrivait le 30/12/2013

          Il y a certainement 10 fois plus de kilomètres en Nissan Leaf lithium-ion qu’en Bluecar et zero explosion aussi!

          Répondre
          • Et alors ? écrivait le 30/12/2013

            @mario

            Le Lithium Métal Polymère (LMP) reste inerte, en cas de perforation ou feu, en supportant d’autant mieux les montées en température, que sa technologie l’exige pour fonctionner.

            Le Lithium Ion c’est l’inverse, en cas de court circuit, feu ou même surchauffe le pire peut se produire, à tout moment. Donc pour une utilisation grand public le LMP est incontournable.

            Le « talon d’Achille » reste la consommation électrique permanente. Mais serait on tenté de dire = « La sécurité n’a pas de prix » !

            PS : Idem pour les émanations à inhaler …

  5. Image avatar
    benoitkayser écrivait le 26/12/2013

    Juste pour bien comprendre (j’ose pas prétendre un truc et me gourer), combien consomme une Bluecar à l’arrêt à cause de ses batteries ? J’ai regardé rapidement et pas trouvé d’info fiable…

    Répondre
    • Paco écrivait le 26/12/2013

      Je n’ai pas eu non plus d’informations fiables à ce sujet.
      Bolloré donne des chiffres.
      Le magasine Voiture écologique en donne d’autres.
      La question est la suivante : on charge 30 kWh d’énergie dans la batterie de la BlueCar, et on débranche le véhicule. Au bout de 3 ou 4 jours (durée soumise à caution) la batterie est vide. On en déduit que la BlueCar « s’autodécharge » de 30 kWh en 4 jours, ce qui est énorme. C’est le raisonnement de Voiture écologique.

      Mais ce qu’il faudrait tester, c’est savoir réellement si la batterie est vide au bout de 4 jours ou juste incapable de fournir du courant car froide. Auquel cas, il lui faudrait un certain nombre de minutes (et de consommation) pour se réchauffer, et elle serait capable de fournir ses 30 kWh. Ce qui correspondrait davantage à l’explication de Bolloré. Et qui la rapprocherait du fonctionnement d’une batterie Lithium (que l’on chargerait à 20°C et que l’on déchargerait à -20°C).

      Ou elle s’auto-consume pour se conserver à température.

      Je serai ravi d’avoir le fin mot de l’histoire.

      Répondre
      • Gui écrivait le 26/12/2013

        Excellente question en effet.
        J’ai lu récemment des détracteurs de la Blue Car avancer l’idée selon laquelle, si le succès de Bolloré est a priori une bonne nouvelle, la consommation électrique faramineuse des batteries de ses voitures à l’arrêt est assez peu compatible avec l’idée d’une voiture excellente pour l’environnement.
        Les quelques chiffres donnés ici semblent confirmer cette thèse: http://techno-car.fr/la-bluecar-double-sa-consommation-a-larret/

        Répondre
      • GP écrivait le 26/12/2013

        à propos de la conso de « veille » de la batterie chaude LMP :

        déjà avant toute chose, félicitation à cet entrepreneur de talent qu’est M. Bolloré pour sa persévérance et sa vision en faveur de l’électrique depuis longtemps! On attend maintenant que les collectivités locales haussent (enfin) le ton fasse aux nuisances causées par l’auto à pétrole…

        Concernant la batterie LMP, son principal défaut, non des moindres, est celui d’être une batterie chaude qui nécessite d’être maintenue entre 60 et 70°C en permanence.

        Résultat : lorsqu’il faut 5°C ext. il faut environ 500W pour maintenir la batterie à température. D’où une autodécharge élevée.

        Pour des utilisations tel que l’autopartage ça peut fonctionner (et encore, l’impact sur la conso élec reste important : à ce jour, les autolib consomment autant en veille qu’en service) mais techno pas adapté pour la voiture de M. tout le monde.

        Bolloré est parfaitement conscient du pb et travaille sur une V2. En attendant il fait la promo de la recharge solaire, en faisant valoir l’impact enviro très faible du pv…

        Affaire à suivre

        Répondre
        • Belprius écrivait le 27/12/2013

          A oui, c’est un problème effectivement.
          Il faudrait isolé avec du U-vacua de Panasonic pour limiter encore la perte thermique.
          Par contre pour des bus electrique en opération charge décharge toute la journée, cela pourrait fonctionné.
          N’empêche que l’on ne comprend pas bien l’intéret de continué une technologie batterie présentant un tel défaut au départ.

          Répondre
          • grimnir écrivait le 27/12/2013

            Mais ça s’améliore. Il faut 70°C aujourd’hui, peut-être 20°C dans quelques temps et le « défaut » sera beaucoup moins important comparé aux avantages

  6. Image avatar
    benoitkayser écrivait le 26/12/2013

    J’pense que Bolloré devrait proposer ses services commerciaux aux autres fabricants de V.E. car lorsqu’on évoque le V.E. on se confronte souvent aux questions, aux inquiétudes techniques et aux manques de conviction quand au coté écono/écologique. Quand on parle à un maire d’installer des bornes, il va s’inquiéter de la facture d’électricité. Alors que eux arrivent visiblement sans problème à convaincre les municipalités à adopter un dispositif qui va consommer de l’énergie même s’il n’y a pas d’utilisateur (si j’ai bien compris).
    Je suis vraiment admiratif ! (sérieusement !)

    Avons nous parmi nos lecteurs des conducteurs de Bluecar « privés », qui ont fait l’acquisition d’une bluecar et peuvent nous éclairer sur son usage au quotidien ?

    Répondre
    • Et alors ? écrivait le 26/12/2013

      Le profil « privé » d’un propriétaire Blue-Car n’existe pas !

      C’est la reine de l’autopartage ! La déesse des collectivités ou des entreprises mais ça s’arrête là …. Un particulier ne peut avoir comme contrainte pour sa voiture d’avoir à payer jour et nuit (en permanence) pour le maintien de ses batteries en température ! La logique économique ne vaut que s’il existe un partage des frais ! Si tout repose sur une seule personne physique l’équation avec en + 80 € d’abonnement mensuel, n’a plus aucune pertinence ! Reste le kilométrage illimité pour les batteries avec le remplacement !

      Mais qui aurait envie de faire des exploits en Blue-Car ?

      PS : Les premières Zoë jusqu’au 5/2013 ont un câble 4 mètres

      Répondre
      • Image avatar
        benoitkayser écrivait le 26/12/2013

        Si je comprend bien, on avance, il suffit de faire prendre conscience aux mêmes collectivités ou entreprises qu’avec un autre V.E. il auront la même chose avec la conso permanente au repos en moins …?
        C’est vrai qu’entre le gouffre à énergie qu’est un VT et un bon V.E. il y a un tel décalage qu’il vaut mieux avoir des étapes intermédiaires pour les âmes sensibles :-)
        Alors bravo Bolloré et vivement la prochaine génération de maires qui saura (espérons le) passer à l’étape suivante !

        Répondre
  7. Image avatar
    yannick29000 écrivait le 26/12/2013

    Je bondis quand je lis qu’il a installé 80% des recharges publiques. Mais pourquoi si peu autour du site!!!!! À part un casino et un leclerc je vois pas autre chose

    A Quimper et alentour, il faut en faire des kilomètres pour trouver une borne et quand on demande à nissan où est la prochaine borne rapide on répond Brest ou Nantes!!!!!

    Répondre
  8. Bzoup écrivait le 26/12/2013

    Il me semble qu’au départ, la voiture bluecar a été conçue uniquement pour tester et promouvoir la batterie développée par bolloré. Le service autolib a permis de produire en grande quantité et de tester dans des conditions assez difficiles ( climat, utilisateurs indeliquats…) le véhicule et surtout d’installer des bornes partout dans paris, gérées par un système informatique performant.
    Finalement, même si la voiture dans sa version finale a déçu beaucoup de personnes, son avenir est plutôt rose.

    Malgré tous ces succès, bolloré perd beaucoup d’argent…pour l’instant.

    Répondre
  9. nh2o2 écrivait le 26/12/2013

    Bon on la tient peut être notre solution de gestion de bornes au niveau national.

    C’est déjà le cas à Paris avec les 700 bornes qui vont arriver en 2014. A ajouter aux bornes tiers autolib existantes.

    Alors à quand la généralisation de la carte autolib sur toute la France ?

    En tous cas moi j’ai ma carte autolib et kiwhi.

    Répondre
    • byrazor écrivait le 26/12/2013

      Je ne sais pas si c’est une bonne idée de confier la gestion d’un réseau de bornes national à un prestataire qui as des interêts dans l’autopartage!
      On voit déjà ce que ça donne à strasbourg… des bornes commune autopartage/VE public, qui dans les fait finissent par être squattés en permanence par des VE du réseau d’autopartage.
      Citiz par exemple as pûrement et simplement condamné l’accès d’une borne fesant parti du projet CROME pour l’usage exclusif de sa première ZOE… ca donne pas franchement envie de les voir continuer dans cette voie là :/

      Répondre
      • Image avatar
        benoitkayser écrivait le 26/12/2013

        //finissent par être squattés en permanence par des VE du réseau d’autopartage.//
        Quand ce n’est pas carrément des VT (!) en autopartage :-( (déjà vu à Strasbourg)

        Répondre
        • byrazor écrivait le 26/12/2013

          Oui, mais ça, c’était avant, maintenant, tout squat deviens impossible sur cette borne http://fr.chargemap.com/m#points/details/quai-de-turckheim même en VE… (La ZOE sur la photo qui est garée en permanence sur l’emplacement publique et non auto partage est bien celle de citiz)
          Je crois que je vais aller tout les jour me recharger à cette borne en me garant derrière cette ZOE mal polie grâce au câble de 6m50 gracieusement fourni par Renault ;)

          Répondre
          • Et alors ? écrivait le 27/12/2013

            Tout le problème vient des Renault Zoë, qui une fois branchée, vous emprisonnent la prise et le câble par la même occasion, de recharge rapide comme sur les « Chademo » du marchand de meuble suédois :

            - Je m’explique :

            Si quelqu’un avant vous en Zoê est arrivé devant la borne, sur le parking s’est branché, et a disparu corps et âme dans le magasin ou ailleurs (cinéma, restaurant, …) le point de charge est inopérant, pour vous avec votre Zoë, même si sa charge est terminée depuis longtemps !

            - Car vous ne pouvez pas le débrancher.

            En revanche si vous êtes en voiture de « Mickey » (C Zéro ou Ion) ou en Leaf, si la place à coté « borne Autolib » est libre vous êtes sauvé.

            Vous branchez le « pétard » en 50 kwh, tout en arrêtant la charge de la Zoë (en cours ou terminée) et vous avez accès à la recharge rapide à votre tour. Au pire il vous reste la charge lente (16a).

            A deux reprises dans deux magasins différents, je me suis présenté en Zoë devant la borne rapide occupée par la même auto, avec le conducteur disparu ! Cela reste très énervant car on ne dispose d’aucun plan B en pareil cas !

            Si une voiture de « Mickey » ou une Leaf squatte la prise 50 kwh, et que vous arrivez avec la même auto, aucun problème ! Vous débranchez sans attendre, et sans avoir a faire un appel au micro.

    • Jumper écrivait le 30/12/2013

      je rappelle que sur 90% des places d’ autolib on ne peut pas recharger une leaf etc. car les places sont trop petites !

      D’où une certaine impatience de ma part d’avoir en ile de France :
      - un réseau fiable de Chademo : pour l’instant, hors concession nissan en journée, il y en a UNE dans le 15ème.
      - un réseau fiable et disponible de place VE toute taille en 10 ou 16 A comme les quelques places d’autolib capables de recevoir une leaf.

      Répondre
  10. Image avatar
    mario écrivait le 27/12/2013

    Mais comment savoir si la voiture a fini sa charge et squatte la prise, ou si elle est là depuis 5 minutes et en train de charger?

    Répondre
    • Et alors ? écrivait le 27/12/2013

      @mario

      Sur une Zoë vous regardez le tableau de bord !

      - Soit vous avez le pourcentage qui s’affiche et la branl… à gauche.

      - Soit tout est éteint au tableau de bord et c’est bien fini !

      Sur la Leaf vous avez les trois témoins bleus derrière le pare brise

      Sur la voiture de Mickey en se contorsionnant coté passager on arrive a apercevoir le petit compteur rond à gauche !

      Le plus simple restant de regarder l’écran de la borne =

      Sur la Zoë sur Chademo ça se finit souvent par message d’erreur.

      Répondre
      • Aymeric écrivait le 30/12/2013

        On peut paramétrer la ZOE pour éteindre le tableau de bord pendant la charge. Perso, je vois pas trop l’intérêt, mais c’est possible.
        Le mieux, c’est d’écouter : si on entend le « zzzz » caractéristique, c’est qu’elle est en train de charger…

        Répondre
  11. nh2o2 écrivait le 27/12/2013

    Sur l’utilisation des bornes publiques il faut un minimum de civisme.

    1) On ne charge pas si on en a pas besoin.

    2) Sur les charges rapides on met le jus nécessaire pour continuer son chemin et on reste à côté ou pas loin.

    3) Bien sur on ne squatte pas une place VE si on ne charge pas

    Vous verrez qu’en respectant ces trois règles, qu’il y en aura bien assez pour tout le monde quand le réseau sera mis en place.

    Répondre
    • nh2o2 écrivait le 27/12/2013

      J’oubliai le principal.

      Mettez un moyen de paiement universel et le kWh à 0,5€.

      Répondre
  12. Ryssen écrivait le 27/12/2013

    Il est fort quand meme !

    Cela reste de la com pour l’instant et il est tres fort pour cela en tant que groupe de Com. Mais si l’on suit ce qu’ils disent, ils arrivent a surperformer et integrer toute les chaines potentielles verticales (production a commercialisation) et horizontales (type d’offre) du vehicule electrique, sans meme avoir la meilleure technologie a savoir la batterie lithium-ion et avec une voiture pas vraiment top !

    M’etonnerait qu’il ne propose pas bientot une solution hydrogene: station recharge + bluecar equipee d’une pile dans le cadre de son offre B2B. Enfin, si j’etais lui, c’est ce que j’essaierais de faire sans doute !!!

    Répondre
  13. Et alors ? écrivait le 27/12/2013

    @nh2o2

    + 1

    Déjà il faudrait généraliser la chaîne en plastique montée sur potelets pour garder l’emplacement libre à tout moment pour V.E.

    Répondre
  14. Image avatar
    mario écrivait le 27/12/2013

    le mieux serait que la voiture aille se garer toute seule ailleurs une fois la charge terminée:

    Répondre
    • Image avatar
      benoitkayser écrivait le 27/12/2013

      PAM(U)al ! ;-)

      Répondre
    • Et alors ? écrivait le 27/12/2013

      @mario

      + 1

      Depuis le début je milite pour la recharge par induction d’une part et pour la simplification en général !

      Le principe du câble qui traine par terre ou tendu à une certaine hauteur sur le domaine public est un non sens absolu =

      Générateur d’accident évident vis à vis des piétons, landau, fauteuil roulant ou autre cyclistes, qui en assumera la responsabilité en cas de sinistre ? Le fabricant de borne ? la collectivité ? le fournisseur du câble ? l’utilisateur branché ? le poseur ? ….

      Au 21 éme siècle, on utilise le même procédé que sur la « Jamais Contente » du 19 éme siècle, c’est la régression absolue !

      Enfin le problème de la conduite sans conducteur, est avant tout juridique ! Pas de conducteur pas de responsabilité engagée. Sachant que le zéro accident n’est pas possible donc ça coince.

      Sinon la Fluence bleue j’aime bien ….

      Répondre
      • Image avatar
        benoitkayser écrivait le 27/12/2013

        Mwwouais, non, l’histoire du câble n’est pas un « non-sens » mais un « non-problème », il suffit de bien configurer les lieux. Si c’est bien pensé (et c’est tout de même souvent le cas), le câble ne « traine » pas et les piétons et autre engins à roulettes dont tu parles ne devraient JAMAIS avoir à croiser un de ces câbles.

        Il faut de l’efficacité et du pragmatisme, le dispositif à induction implique forcément des pertes et du poids supplémentaire dont il faut se passer. Et je pense que si l’on veut voir un jour un tel concept d’induction se généraliser, il va falloir d’abord bien développer le V.E. et avoir pour cela bon nombre de bornes « avec câble » :-)

        A noter que les deux principes on existé dans le même système avec la mythique « EV1″, en gros cela regroupait l’inconvénient des deux (ou les avantage si l’on regarde du coté optimiste, pas de contact électrique etc …)

        Oupss, on s’est bien éloigné du sujet là …donc on parlait de la Bluecar, c’est ça ? ;-)

        Répondre
        • Et alors ? écrivait le 30/12/2013

          @benoîtkayser

          Je confirme que sur le domaine public, dans un espace piétonnier, au ras des voies de circulation, un câble électrique qu’il soit au sol, ou en l’air à hauteur d’homme, n’a absolument pas sa place !

          Quand vous avez des chantiers, les câbles sont protégés sur les trottoirs sous des coffrages matérialisés pour les piétons, avec une signalétique obligatoire.

          Malheureusement, le premier accident mortel me donnera raison, avec l’écho qu’en feront les médias !

          Aujourd’hui, les nouvelles implantations de station « Autolib » renforcent ce risque = En effet, les emplacements sont calibrés pour la Blue-Car ou la C zéro au mieux.

          Avec la borne, directement à cul, ça devient impossible d’y rentrer une Fluence, vu le gabarit, ou d’y raccorder une Leaf ou Zoë !

          Cette disposition vise à contourner le délégataire de service public, a se rendre accessible du plus grand nombre, pour conserver un marché captif. En conséquence l’utilisateur lambda va être obligé de se bricoler des câbles pour y arriver, donc danger accru !

          Donc l’induction d’accord, l’induction d’accord !

          Répondre
  15. Daniel écrivait le 04/01/2014

    Le Centre d’Essai propose aux internautes d’essayer gratuitement en concession et près de chez eux la voiture neuve de leur choix. En quelques secondes, l’internaute obtient un ou plusieurs essais personnalisés parmi une très large sélection de marques et modèles ! Gratuit et sans engagement, ce service guide l’internaute dans l’achat de sa future voiture !
    http://goo.gl/nHHNBS

    Répondre
  16. MARTIN écrivait le 27/01/2014

    Encore un effort pour être révolutionnaire.
    La Bluecar n’apporte aucune innovation et reste la copie des véhicules électriques de la première moitié du XXème siècle.
    A quand un véhicule à 4 moteurs roue avec chassis aluminium caisse en fibre de carbone, batteries de super condensateurs 4 places modulables et prolongateur d’autonomie essence garantie 10 ans pour moins de 25k€ pouvant rouler à 140km/h et capable de flotter

    Répondre
Et si vous laissiez un commentaire ?