Mon essai de la Tesla Roadster 2.5

Essai de la Tesla Roadster 2.5

Lors du Salon de Genève, j’ai eu l’immense privilège de conduire la Tesla Roadster 2.5. Un grand moment pour moi, car c’est la voiture grâce à laquelle l’aventure Automobile Propre a débuté.

En 2008, quand j’ai découvert dans un magazine américain le projet de voiture électrique sportive de Tesla, ça a été une révélation. Je me suis dit que l’avenir passait forcément par la motorisation électrique, et aussi qu’il manquait un support dédié a l’automobile « propre » en France (car convaincu que l’avenir de la voiture électrique n’est pas la seule solution).

Néanmoins durant toutes ces années, je n’ai jamais eu l’occasion d’en essayer une. Ce rêve, jusqu’à présent inaccessible, s’est concrétisé a Genève, il y a deux semaines.

Tesla Motors Roadster

Suite à la sollicitation de Julien Irondelle, Simon Rochefort, le responsable de Tesla Motors en Europe, nous a laissé les clés pour un essai du roadster, en compagnie d’un des membres de son équipe.

C’est donc une superbe Tesla Roadster aux couleurs d’Automobile Propre qui nous attendait sur le parking du salon de Genève. Un peu flash, mais elle annonce la couleur ! La plaque d’immatriculation nous rappelle d’ailleurs qu’il s’agit d’un EV (Electric Vehicle)…

Ma première remarque en montant à bord : nous sommes bien dans une voiture de sport ! Il faut quelque peu se contorsionner pour y grimper, et une fois a bord, on est assis très, très bas. Tant mieux, cette dose de sportivité n’est pas pour me déplaire !

La Tesla Roadster

Après quelques explications, place à la conduite. Dans un silence parfait, je prends la route et me sens tout de suite très à l’aise dans la voiture, même si le confort pourra être jugé rudimentaire par certains.

En montant sur l’autoroute, je mets le pied au plancher… Whaouh, ça accélère fort ! Et le silence est d’autant plus étonnant à ce moment-là, car la sensation de vitesse semble décorrélée du niveau sonore ! (voir à 3min50s de la vidéo).

Même si cela n’est pas visible dans la vidéo, les reprises sont aussi franchement étonnantes ! On se retrouve très vite au-delà des limitations de vitesse, surtout en Suisse

N’ayant fait que de l’autoroute, je ne peux malheureusement pas trop juger du comportement routier de la voiture. Je peux juste vous donner mon ressenti : j’ai adoré cette voiture. Elle est très agréable à conduire, puissante (sauf si vous tenez à l’autonomie) et silencieuse, ce qui dans une voiture de sport peut sembler paradoxal.

Dur de rendre les clés de la Roadster après l’avoir essayée… J’en veux définitivement une ! Je crois que je vais me mettre à jouer au loto :-)

PS : merci à mon accompagnateur de chez Tesla, très sympa et qui a accepté de tenir la caméra pendant une partie de mon essai.

Interview de Simon Rochefort, Tesla Motors

Vidéo de l’essai de la Tesla Roadster

Billet rédigé par
fr.chargemap.com
8 commentaires pour ce billet
  1. Julien Irondelle écrivait le 21/03/2011

    Allez l’année prochaine, nous testerons le Model S, avec Elon Musk. N’oublions pas qu’elle a 7 places, une vraie « familiale »

    PS

    Et l’ITW de Simon Rochefort ?

    Répondre
  2. Julien Irondelle écrivait le 21/03/2011

    3’50 Les sensations d’une soucoupe volante accélérant au dessus du sol….

    Répondre
  3. martin écrivait le 21/03/2011

    Trop cool :) Bien que je supporte plus cette autoroute tellement je l’ai faite… Tu as bien pris le pli suisse: vive la voie de gauche…

    Je trouve qu’elle fait un peu cheap, surtout l’intérieur effectivement… Est-ce une impression, le micro, ou un comble pr une VE, mais on dirait que c’est mal insonorisé ? Effectivement pas de bruit de moteur mais on dirait qu’on entend beaucoup (trop) les roues…

    Sinon, j’ai pas bien compris le changement des batteries au bout de 7 ans…

    Répondre
    • JP Darwin écrivait le 22/03/2011

      Je pense que Tesla offre le même service en Europe que chez nous. Il semblerait qu’un client européen puisse acheter une batterie pour 9 000 euros livrable dans 7 ans. Aux USA, lorsque vous achetez la Tesla, vous pouvez également acheter une nouvelle batterie livrable 7 ans plus tard pour $12 000. Cela peut paraître un super deal pour une batterie qui vaut aujourd’hui plus de $30 000. Cependant il ne faut pas oublier que cette même somme de $12 000 pourrait être investie pendant 7 ans, et avec un retour annuel de 5%, valoir $16 885 dans 7 ans. D’autre part, il est pratiquement certain que le prix des batteries va diminuer au moins de moitié d’ici 7 ans. Donc Tesla, ou la société financière qui gère ce programme, fait le pari de pouvoir investir cette somme à au moins 5% de retour par an et que le prix des batteries baisse au moins de moitié.
      La question qu’il faudrait poser à Tesla est: si on me vole ma batterie cette nuit sur un parking, combien cela me coutera-t-il pour la remplacer?

      Répondre
      • martin écrivait le 23/03/2011

        aaah ok merci c’est plus clair. Je ne comprenais pas le coup du 9000 euros dans 7 ans quand vous achetez une voiture neuve … gné ? Mais là c’est clair.
        Concept bizarre, décidément, difficile de sortir quelque chose de convaincant comme modèle avec ce business de batterie. Entre les locations etc…

        Répondre
  4. Speedster-91 écrivait le 22/03/2011

    Bonjour à toutes et à tous,
    Bonjour Yoann…
    Je comprends effectivement qu’Elon t’ait donné l’envie de créer ce blog grâce à son Roadster.
    Je suis cette aventure Tesla depuis le début et ai eu très peur à un moment. C’était sans compter sur la pugnacité de toute l’équipe de Tesla. L’exemple frappant est la carrière de Simon que j’avais eu le plaisir d’avoir en contact épistolaire lorsqu’il n’était pas encore aussi haut placé chez Tesla.
    C’est un véhicule génial. Je dis et re-dis que si j’avais 90 000 €uros sans hésiter j’en achèterais une aussi. Je ne joue pas au Loto non plus. Mon Speedster ne demande qu’à avoir une fille et cette Tesla est sa fille génétique et spirituelle.
    Merci Yoann pour cet article. Je te souhaite vraiment de gagner au Loto. (Tu m’emmèneras alors faire un tour ?)

    A bientôt.

    Benoist

    Répondre
  5. rodolphe écrivait le 22/03/2011

    ce vendredi 140 000 000 d’€ a l’euromillion, je me lache !
    j’en veut une !!!

    Répondre
  6. Xample écrivait le 25/03/2011

    j’ai aussi testé mais à Zurich. L’accélération est vraiment cool, par contre je me demande jusqu’à où ça va, il parait que ça pousse linéairement jusqu’à 160km/h après un peu moins. Aussi la limitation à 210km/h c’est limite dommage… mais bon j’imagine que c’est normalisé en fonction des chevaux sous le capot. Sinon, bah… on devrait recevoir la nôtre dans 3 mois… ;-) je ferai probablement des p’tites vidéos youtube pour la blague.

    Répondre
Et si vous laissiez un commentaire ?